POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Éthique

Une première charte des valeurs pour l’armée



Le ministre de la Défense, François Bausch (Déi Gréng), a présenté jeudi la première charte des valeurs de l’armée luxembourgeoise, qui mènera, entre autres, à un code de conduite. (Photo: MAEE / Direction de la défense)

Le ministre de la Défense, François Bausch (Déi Gréng), a présenté jeudi la première charte des valeurs de l’armée luxembourgeoise, qui mènera, entre autres, à un code de conduite. (Photo: MAEE / Direction de la défense)

Une première charte des valeurs de l’armée luxembourgeoise a été élaborée. Une manière de répondre à l’évolution des armes et des technologies, comme les drones ou l’intelligence artificielle, qui génèrent de plus en plus de questions éthiques.

L’armée luxembourgeoise a désormais sa première charte des valeurs. Présentée jeudi par le ministre de la Défense, François Bausch (Déi Gréng), le chef d’état-major de l’armée, le général Steve Thull, et le consultant externe Erny Gillen , cette charte vise à répondre aux nombreuses questions que pose l’évolution des armes et des technologies, comme les drones ou l’intelligence artificielle.

Élaborée au cours des 18 derniers mois lors d’un processus participatif incluant tous les échelons militaires et civils, elle «énonce les valeurs phares qui doivent constituer le fondement du métier d’armes et de la culture militaire dans l’armée luxembourgeoise: l’engagement, la droiture et la fiabilité», explique le communiqué du ministère des Affaires étrangères et européennes.

Les valeurs définies dans la charte nourriront des réflexions menant, entre autres, à un code de conduite pour l’armée.