POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Accord sur le temps de travail

La police embauchera à partir de 2020



250303.jpg

Les primes d’astreinte des policiers seront revalorisées. (Photo: Nader Ghavami/Archives Paperjam)

L’accord sur le temps de travail de la police a été précisé aux députés ce matin par les ministres François Bausch et Marc Hansen. L’accord aura un coût évalué à 1,8 million d’euros.

Annoncé la semaine dernière, l’accord relatif au temps de travail et de repos au sein de la police grand-ducale a été détaillé en commissions parlementaires ce lundi par les ministres compétents, François Bausch et Marc Hansen .

Concernant le volet financier, la valeur horaire de la prime d’astreinte a été augmentée de 10% et le montant de l’indemnité pour astreinte à domicile devrait être doublé. Il est encore prévu de compenser les contraintes liées à un changement à très court terme d’un plan d’organisation du travail et le travail par équipes successives.

1,8 million d’euros

Ces nouvelles modalités d’indemnisation auront évidemment un coût, que le gouvernement estime à 1,8 million d’euros. Il devrait concerner 4.500 agents de l’État.

L’accord prévoit aussi un plan de recrutement 2020-2023 qui devrait être présenté avant la trêve estivale. François Bausch a précisé qu’il s’agissait bien d’embaucher de nouveaux agents et pas seulement de remplacer les départs à la retraite.

Les deux ministres ont encore précisé que le dépassement de la durée réglementaire de travail sera mieux encadré et que des repos compensatoires seront adaptés. En effet, l’accord prévoit des modalités de mise en œuvre de la durée hebdomadaire de travail maximale, de la durée journalière de travail maximale, du travail de nuit, du temps de pause et du repos hebdomadaire.