POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Escroquerie potentielle

Les patrons de la société luxembourgeoise Avrox extradés



Les masques fournis par la société Avrox ont été retirés de la distribution en Belgique. (Photo: Dour Centre-Ville asbl/Facebook)

Les masques fournis par la société Avrox ont été retirés de la distribution en Belgique. (Photo: Dour Centre-Ville asbl/Facebook)

L’affaire des masques de la société luxembourgeoise Avrox a pris un nouveau virage. Trois arrestations ont eu lieu, et deux des patrons de l’entreprise ont été ou vont être extradés vers la Belgique.

Avrox est une société établie au Luxembourg qui, durant la crise sanitaire, a fourni 15 millions de masques en tissu à l’État belge, pour une facture de 32 millions d’euros. Des masques qui n’ont cessé de poser des problèmes. De par leur qualité, d’abord, puisque la présence de nanoparticules de nitrate d’argent a fini par conduire à leur retrait de la distribution. De par la manière dont le marché a été passé, ensuite, Avrox ne disposant en effet d’aucune référence préalable dans le domaine des masques ou de la santé. 

Pour remporter le marché de la Défense belge, la société aurait falsifié ses références. Une instruction judiciaire a été ouverte à Bruxelles pour des préventions de faux et usage de faux, escroquerie, blanchiment et entrave à la liberté des enchères et soumissions.

La semaine passée, des perquisitions ont été menées dans le cadre de cette enquête dans plusieurs pays, dont la France et le Luxembourg, via Eurojust. Trois personnes ont été arrêtées.

Laurent Hericord, CEO d’Avrox et actionnaire minoritaire, a été privé de liberté puis placé en détention préventive. Selon les informations du journal Le Soir, il a été entendu ce mercredi par la Chambre d’instruction d’Aix qui a ordonné son extradition vers la Belgique. Maintenue sous billet d’écrou, la mesure sera exécutée dans les 10 jours si aucun pourvoi n’est formé.

Brice Erniquin, bras droit d’Hericord, était consentant et a donc été extradé du Luxembourg vers la Belgique sans autre formalité judiciaire. Entendu par un juge d’instruction à Bruxelles, il a été placé sous mandat d’arrêt et incarcéré à la prison de St-Gilles, selon RTL-TVI.