ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Ouverture

Paladium, le nouvel espace de coworking à la gare



244335.png

Une pelouse en guise de moquette. Dans la «Green Zone», les coworkers devraient se sentir comme en pleine nature. (Photo: Paladium)

Paladium, c’est le nom d’un nouvel espace de coworking situé derrière la gare de Luxembourg. Avec son ambiance «green tech» et cosy, le lieu se veut un espace de partage et de travail «cool» et branché. 

Le Paladium a pris ses quartiers à quelques pas de la gare centrale (10A, rue du Puits) dans un ancien bâtiment industriel. Inauguré le 22 mai dernier, ce nouvel espace de coworking s’étend sur plus de 300m2 et accueille déjà ses premiers clients. Le bouche-à-oreille fonctionne bien.

«Pour le moment, sept entreprises sont présentes, dont une société de développement informatique, des artistes et un producteur de cinéma», explique à Paperjam Antoine Berghen, cofondateur du Paladium.

Nous avons eu l’idée de proposer un lieu pas trop cher, pour accueillir des start-up, des artistes et des entrepreneurs.

Antoine Berghen,  cofondateur,  Paladium

Avant de lancer Paladium, l’entrepreneur était parti d’un constat. «Je suis arrivé au Luxembourg en octobre. Trouver des bureaux, c’est quasiment impossible. Les loyers sont trop chers», poursuit ce dernier, également à la tête d’une société de développement informatique en France.

«Soutenus par le groupe Synergie pour le financement, mon associé et moi, avons alors eu l’idée de proposer un lieu pas trop cher, pour accueillir des start-up, des artistes et des entrepreneurs.» Résultat: un lieu assez conceptuel.

Des espaces qui portent le nom d’inventeurs

Au Paladium, les coworkers ont la possibilité de se réunir dans des box à la déco «green tech».

Chacune de ces pièces porte le nom d’un inventeur «aux grandes réussites», comme pour inspirer les coworkers. On retrouve par exemple la Steve Jobs Box, la Mark Zuckerberg Box ou encore la Elon Musk Box, qui peuvent chacune accueillir jusqu’à quatre coworkers.

Une grande partie de la décoration est issue de la «récup», comme les palettes de bois ou encore les tapis. L’esprit du bâtiment industriel a lui aussi été préservé. «On a vraiment choisi de proposer une ambiance particulière, chaleureuse et confortable. On veut que les gens se sentent bien, comme à la maison. Mais ça reste un lieu de travail avant tout», ajoute Antoine Berghen.

244279.png

Antoine Berghen est le cofondateur du Paladium. (Photo: Paladium)

Des bureaux privatifs

Dans l’espace nommé «The Giant Green Sofa», les personnes pourront échanger en mode détente, confortablement assis sur un grand divan. Tandis que dans la «Green Zone», les coworkers devraient se sentir comme en pleine nature. «Nous avons fait installer une pelouse», précise Antoine Berghen.

Quatre de nos cinq bureaux ont déjà trouvé preneur.

Antoine Berghen,  cofondateur,  Paladium

Une salle de réunion «plus classique», une cafétéria cosy et des bureaux privatifs complètent les aménagements du Paladium, qui mise également sur l’accueil de meetings et d’expositions dans ses installations.

«Quatre de nos cinq bureaux ont déjà trouvé preneur», se réjouit le jeune entrepreneur.

244278.png

Antoine Berghen: «On veut vraiment que les gens se sentent bien, comme à la maison. Mais ça reste un lieu de travail avant tout.» (Photo: Paladium)

Les prix

Comptez minimum 99 euros pour un pass sept jours (café, wifi et imprimantes notamment inclus). Il vous faudra au minimum 300 euros pour un pass mensuel (adresse postale et réception du courrier, entre autres, incluses).

La location d’un bureau privatisé «full option» vous coûtera au minimum 800 euros.

Pour les coworkers réguliers, leur badge leur permettra d’avoir accès au bureau 24h/24 et 7j/7. Pour les autres, Paladium est ouvert de 9h à 18h du lundi au vendredi.