ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

immobilier

Le nombre de nouveaux logements en hausse



238967.jpg

Si la tendance est à nouveau à la hausse, le nombre de nouveaux logements n’a pas encore rejoint son niveau d’avant la crise. (Photo: Shutterstock)

Après une baisse suite à la crise financière de 2008, le nombre de logements construits est à nouveau en augmentation. Ce sont les appartements qui ont désormais le vent en poupe, représentant même plus de 92% à Luxembourg.

La crise financière de 2008 aura eu un impact lourd sur la création de nouveaux logements, dont le nombre était en baisse significative depuis lors. Ainsi, si on avait répertorié 4.444 nouveaux logements achevés en 2008, il n’étaient plus que 2.162 en 2011. Depuis, note le Statec dans la dernière livraison de Regards, la tendance est repartie à la hausse. Mais si en 2016 on a compté 3.856 nouveaux logements, on est cependant encore loin du niveau observé avant la crise.

Les appartements en hausse

À quoi est dû ce regain de forme? Sans aucun doute aux appartements, note le Statec. Si le nombre de logements dans les immeubles à appartements et semi-résidentiels avait tendance à baisser depuis 2008, il est en augmentation depuis 2013. Ainsi, sur les cinq dernières années, le nombre d’appartements a augmenté de 107%, celui des maisons de 16,8%.

Dans les années 80, la construction d’une maison unifamiliale dominait le marché. Les décennies suivantes ont été marquées par la hausse des appartements. En 2016, ils constituaient 69,3% des logements achevés. De même, la taille des bâtiments à appartements et semi-résidentiels a aussi franchi un palier avec les années 90. Alors que jusque-là, on comptait 6 logements par immeuble, on a atteint 7,8 au début des années 90, 8,5 en 2015 et 9 en 2016. Le Statec constate encore que la taille des appartements, qui avait tendance à augmenter entre 2007 et 2011, est de nouveau en baisse: 80,1m2 en 2016 pour 93,4m2 en 2011.

Des maisons plus grandes...

Inversement, la taille des maisons augmente, passant de 181m2 en 2007 à 195,6m2 en 2016. Des maisons qui comptent en moyenne 6,2 pièces, tandis que les appartements seulement 3,4. En moyenne, il faut 18 mois pour faire sortir une maison de terre.

Au niveau de la répartition géographique des nouveaux logements, il y a peu de surprise. Entre 2007 et 2016, deux tiers de ceux-ci se trouvent dans les cantons d’Esch, Luxembourg-ville et Luxembourg-campagne. Et c’est dans la ville de Luxembourg (92,6%) et dans le canton Luxembourg-campagne (71,9%) que le taux d’appartements par rapport au total des constructions est le plus élevé.

...et plus nombreuses à la campagne

Dernière information: c’est dans les cantons les plus éloignés du centre que les maisons unifamiliales sont les plus nombreuses. Ainsi, elles représentent 73% du nouveau bâti à Echternach, 71% à Wiltz et 63,4% à Redange.