ENTREPRISES & STRATÉGIES

TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ

Une meilleure santé avec l’innovation technologique



fit_4_start_health_tech_start-ups.jpg

Pour l’édition d’automne 2018, 15 jeunes entreprises du secteur de la santé ont pitché devant un jury lors du dernier Fit4Start Selection & Graduation Day le 4 octobre dernier. (Photo: DR)

Le développement de nouvelles technologies de la santé, souvent fondé sur une utilisation novatrice des TIC, peut améliorer les soins de santé en général, mais aussi générer des avantages économiques et une croissance. Le Luxembourg a fait de ce secteur l’une de ses priorités et multiplie les initiatives dans ce sens. La dernière en date: l’intégration des technologies de la santé dans le programme d’accélérateur pour start-up innovantes, Fit4Start.

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont un impact croissant sur le secteur de la santé. Elles constituent une source constante de thérapies et de solutions de santé nouvelles et améliorées.

«L’intégration des outils TIC donne lieu au développement de solutions de santé mobiles et connectées répondant à des besoins médicaux de manière toujours plus personnalisée et centrée sur le patient», explique le Dr Françoise Liners, chargée de la direction des technologies de la santé du ministère de l’Économie. «Le projet pilote de nouvelles technologies de la santé de Fit4Start reflète le dynamisme du secteur au Luxembourg.»

Lancé par le ministère de l’Économie et géré par Luxinnovation, Fit4Start offre quatre mois de coaching intensif et de financement de pré-amorçage à des start-up prometteuses avec une forte volonté de réussir. Pour l’édition d’automne 2018, 15 jeunes entreprises du secteur de la santé ont pitché devant un jury lors du dernier Fit4Start Selection & Graduation Day le 4 octobre dernier. Cinq d’entre elles ont vu leurs idées innovantes et leur potentiel récompensés en étant intégrées dans ce programme.

Améliorer la chirurgie du cancer avec la réalité augmentée 

«La réalité augmentée (RA) est une technologie nouvelle et prometteuse qui peut être appliquée dans divers secteurs. Nous l’appliquons pour provoquer un changement significatif dans l’utilisation et la représentation des données chirurgicales en salle d’opération», explique le Dr Cédric Spaas, CEO d’ARspectra. 

Le Luxembourg est une plate-forme de lancement idéale pour amener le secteur des technologies de la santé au niveau mondial.

Dr Cédric Spaas, CEO d’ARspectra

La société a développé des lunettes utilisant la réalité augmentée améliorant considérablement la chirurgie qui fait appel à la technique d’imagerie de fluorescence pour mieux discerner les tumeurs. L’objectif est d’améliorer considérablement la précision, l’exhaustivité et l’efficacité temporelle des interventions chirurgicales. 

«Le Luxembourg est une plate-forme de lancement idéale pour amener le secteur des technologies de la santé au niveau mondial», estime le Dr Spaas, qui souhaite profiter de l’élan de Fit4Start pour préparer le lancement commercial de sa technologie, qu’il qualifie comme étant «une des plus innovantes dans le domaine médical».

Aide à la communication pour les patients atteints d’autisme 

Cibler les marchés internationaux est l’ambition de plusieurs des nouveaux participants à Fit4Start. «Nous espérons créer un réseau qui nous aidera non seulement à générer des investissements importants, mais également à prendre pied sur le marché européen», explique ainsi le Dr Nadeera Nilupamali, cofondatrice d’ImmunifyMe, qui a développé un outil intelligent de planification et de surveillance de données en temps voulu pour gérer des programmes de vaccination à grande échelle. «Notre ambition est de gagner une force significative dans des pays comme le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et l’Espagne.»

Pour nous, le Luxembourg est un marché attractif en raison de sa population multiculturelle et multilingue.

Alessio Weber, cofondateur de Sovi Solutions

Deux des autres start-up utilisent les TIC pour faciliter la communication avec les patients atteints d’autisme: LuxAI, qui a mis au point un robot validé scientifiquement pour enseigner aux enfants autistes les interactions sociales et améliorer leurs compétences en communication, et Sovi Solutions, qui a développé Talkii, un compagnon numérique qui utilise des pictogrammes et une application simplifiée pour aider les personnes avec autisme à communiquer et à organiser leurs journées.

«Talkii réduit les frustrations et les situations difficiles dans les familles», déclare le cofondateur Alessio Weber. «Nous favorisons le développement du langage et la croissance des compétences en communication. Pour nous, le Luxembourg est un marché attractif en raison de sa population multiculturelle et multilingue et de son environnement commercial favorable.» 

Débouchés multiples

Molecular Plasma Group (MPG), la cinquième start-up, a mis au point une technologie-clé permettant «de nombreux développements dans l’industrie des sciences de la vie (programmes abordables de diagnostics de santé publique à grande échelle, médecine personnalisée…). Par exemple, nous sommes en mesure de greffer des anticorps sur une plaquette de verre plus de 1.000 fois plus rapidement que le processus de fabrication actuel à base de solvant pour les tests de diagnostics in vitro, tout en maintenant des fonctionnalités comparables. Nous nous attendons à montrer des performances similaires pour une large gamme de biomolécules», explique Marc Jacobs, investisseur et président de MPG. 

Contrairement aux autres start-up, MPG n’a que récemment commencé à se concentrer sur le secteur biomédical. «Nous avons postulé pour Fit4Start, car nous manquons de connaissances du secteur et avons vraiment besoin de mentors dans ce domaine. Le programme nous donnera accès à des experts qui peuvent nous aider à construire une feuille de route pour notre développement futur», conclut M. Jacobs.