POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Data center

Unanimité pour le projet de Google à Bissen



shutterstock_1160472559.jpg

Google à Bissen, ce pourrait être «l’investissement du siècle». (Photo: Shutterstock )

L’implantation d’un data center du géant américain Google sur un terrain de 35 hectares à Bissen devient de plus en plus une réalité. Le conseil communal le soutient en tout cas totalement.

C’est à l’unanimité que le conseil communal de Bissen a marqué son accord, lundi soir, pour une «modification ponctuelle du plan d’aménagement général au lieu-dit Busbierg Datacenter». Un point en lien direct avec la possible implantation d’un data center de Google dans la commune, puisque concernant un terrain de 35 hectares acquis par la société de Mountain View en 2017. Cette décision était une étape indispensable afin de réaffecter ces terrains de zone verte à zone «spéciale data center».

Quelques heures avant la réunion des élus, le bourgmestre Jos Schummer (CSV) avait bon espoir que le débat se ferait sans trop de difficultés. «Il y aura sans doute des questions ou des remarques, c’est normal», avait-il confié à Paperjam. «Mais c’est un dossier important pour la commune, et même tout le pays. Néanmoins, je n’ose pas parier sur une unanimité.»

Des retombées attendues pour Bissen

Ce qui a pourtant bien été le cas. Preuve du soutien total des élus. «En effet, il faut voir cela de cette façon», a expliqué Jos Schummer après le conseil. «Les élus ont fait des remarques, soulevé certains points. Pas envers Google, mais plutôt envers l’État. Ils estiment en effet que si Google arrive, l’État devra par exemple faire le nécessaire en ce qui concerne les voiries. De plus, il semble évident que le bien-être des habitants ne pourra être perturbé. Au contraire, ce projet unique devrait même apporter un bien-être supérieur, notamment via des retombées fiscales pour notre commune. C’est cela que mes collègues ont mis en avant.»

Une enquête publique va maintenant pouvoir être lancée. Suite à laquelle les terrains pourront être réaffectés. La balle sera alors dans le camp de Google qui pourra proposer un plan d’aménagement. Le géant du web dispose déjà de plusieurs data centers en Europe, et a acquis des terrains pour en développer d’autres, notamment aux Pays-Bas, en Suède ou encore au Danemark. À Bissen, l’investissement total pourrait se monter à un milliard d’euros.