POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Commerce responsable

Seul un local manque encore à Ouni



La première épicerie sans emballage du Luxembourg annonce jeudi avoir récolté les 180.000 euros nécessaires à son lancement. Des fonds récoltés grâce à 500 personnes, devenues actionnaires. Reste désormais à trouver un endroit dans la capitale pour un lancement espéré à l’automne.

Trois mois après le lancement de son opération de crowdfounding, Ouni - pour Organic Unpackaged Natural Ingredients - a atteint une partie de ses objectifs. Jeudi, les initiatrices du projet annoncent avoir réuni la totalité des 180.000 euros nécessaires au lancement effectif de la première épicerie sans emballage du Grand-Duché. Grâce à 500 contributeurs, devenus pour l’occasion actionnaires du futur établissement, 180.000 euros ont pu être récoltés. Soit la somme demandée afin de pouvoir trouver un local à Luxembourg-ville.

Un objectif qui se poursuit encore. À la recherche d’un espace «de 100 à 200m²», l’équipe focalise son attention sur les quartiers de Belair, Bonnevoie, Merl et Limpertsberg, seules parties de la ville répondant aux critères définis dans le projet. Car au-delà de vendre des produits sans emballage ou dans des emballages consignés de préférence provenant du Luxembourg et de cultures sans OGM, pesticides ou engrais chimiques, Ouni se veut également être un lieu de sensibilisation à un mode de consommation responsable et durable, pensé sur le principe de l’économie circulaire.

Communauté de 4.000 fans sur Facebook

Pour cela, l’épicerie - qui sera également un café - organisera des ateliers et autres événements sur le thème de la réduction des déchets, la réparation, le «do it yourself» et la protection de l’environnement. Dans cette optique, la recherche du futur emplacement devra être proche du réseau de transports en commun et avec un loyer mensuel limité à 3.000 euros. «Si l’espace est trouvé rapidement, l’ouverture se fera au début de l’automne», indique le communiqué publié jeudi qui précise que «l’équipe travaille dur actuellement avec les fournisseurs pour dénicher les équipements nécessaires au magasin».

Présenté en février dernier dans le cadre du concours 1,2,3 Go social de Nyuko, Ouni a recueilli le soutien d’une communauté de quelque 4.000 personnes sur Facebook et de centaines d’actionnaires. 250 d’entre eux ont d’ailleurs fait le choix de devenir des membres actifs, à savoir engagés à donner deux heures de leur temps tous les mois pour participer à la gestion de la boutique. En échange, ils recevront divers avantages, dont une réduction de 5% lors de leurs achats.