POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

D'Woch vun de Suen

Sensibiliser les enfants à l’argent



dsc_2553.jpg

Avec des mots simples et des exemples concrets, le coach explique des principes fondamentaux comme l'épargne ou les intérêts. (Photo: Mike Zenari)

Ce lundi 14 mars démarrait la 2e édition de la Semaine de l’argent dans 33 écoles du pays. 850 élèves dans 62 classes du cycle 4.1 ont reçu la visite d’un coach, venu leur enseigner les rudiments de la finance, de l’épargne aux intérêts. L’objectif: en faire de futurs consommateurs responsables.

«L’argent nous concerne tous. On l’utilise tous les jours et tout au long de sa vie», démarre Philipp von Restorff, en charge de la D'Woch vun de Suen à l’ABBL et coach invité de la classe de Véronique Kosalka à l’école fondamentale Strutzbierg de Dudelange. Dans cet établissement, 37 élèves on suivi un module de deux heures. À l’aide d’exemples simples tirés de la vie quotidienne, comme l’achat de friandises ou de vêtements, le coach, qui prend en charge sept interventions cette année, explique à son audience âgée entre 10 et 12 ans des notions de base, comme les dépenses «plaisirs» et les dépenses indispensables, et revient sur les ingrédients d’un budget responsable.

D’autres concepts, par exemple les intérêts ou le rôle joué par les banques, viennent plus tard dans la présentation, partant toujours de ce que les enfants connaissent et expérimentent. Presque tous en âge d’ouvrir un compte, certains reçoivent déjà de l’argent de poche, d’autres pas, ce qui leur permet de prendre conscience de leurs différences.  

Interactifs, les échanges veulent avant tout susciter la curiosité de la douzaine de jeunes participants, poussés à exprimer leurs opinions et ravis d’accueillir un orateur externe dans leur classe. Chacun d’entre eux a pu recevoir un t-shirt pour marquer l’événement, ainsi qu’un classeur ludique réalisé par l’asbl Inter-Actions, pouvant également servir de base de discussion à la maison.    

Sélectionnés sur une base volontaire, les coachs proviennent de la BCEE, de Raiffeisen, de la Bil ou encore d’ING Luxembourg, tous signataires d’une charte consignant leur engagement. «Chaque coach fonctionne à sa manière et s’approprie le sujet. Certains co-animent le cours avec le professeur, d’autres préfèrent opérer seuls», souligne Jessica Thyrion, adviser à l’ABBL. L’initiative est organisée du 14 au 18 mars dans le cadre de la European Money Week. La semaine suivante, les visites au musée de la banque de la BCL se poursuivront afin de répondre à toutes les demandes. Au total, 700 écoliers auront pu voir l’exposition. Ils étaient 450 l’an passé.