ENTREPRISES & STRATÉGIES

Guide pratique

Qui peut bénéficier des aides à l’énergie solaire?



solar-panel-1393880_1280.png

L’État différencie toutefois les installations inférieures à 30kW et celles supérieures à cette puissance. (Photo: Licence C.C.)

Jusqu’à maintenant réservées aux particuliers, les subventions versées par l’État pour les installations photovoltaïques inférieures à 30kW sont désormais également accessibles aux entreprises. Quelques critères sont toutefois à respecter.

À l’occasion du lancement de la nouvelle campagne de promotion de l’énergie photovoltaïque, mercredi, le gouvernement a élargi l’accès aux subventions à l’investissement aux acteurs économiques privés.

Toutes les entreprises du Grand-Duché, mais aussi coopératives, sociétés civiles ou communes peuvent donc bénéficier d’une aide si elles souhaitent installer des panneaux photovoltaïques, au même titre que les particuliers.

L’État différencie toutefois les installations inférieures à 30kW et celles supérieures à cette puissance.

Voici les conditions à respecter pour bénéficier des subventions directes ou indirectes de l’État.

Les installations inférieures à 30kW

Pour les installations inférieures à 30kW, une prime correspondant à 20% du coût de l’investissement, mais plafonnée à 500 euros par kWc est disponible pour toutes les entreprises.

En parallèle, les tarifs d’injection dans le système national de distribution électrique sont fixes pendant une période de 15 ans, mais différemment selon la date de mise en service.

  • Première alimentation en 2017: 0,169€/kWh (pendant 15 ans);
  • Première alimentation en 2018: 0,145€/kWh (pendant 15 ans);
  • Première alimentation en 2019: 0,121€/kWh (pendant 15 ans).

Les installations entre 30 et 200kW

Le gouvernement ne propose pas de subvention directe pour les installations supérieures à 30kW. En revanche, des tarifs d’injection fixes ont également été définis pour une période de 15 ans. Et là encore, ceux-ci varient selon la date de la première alimentation dans le système national de distribution.

À noter que seules les coopératives ou sociétés civiles qui sont composées d’au moins sept membres peuvent être éligibles à ces tarifs préférentiels. Les entreprises n’y ont pas le droit. Et là aussi l’État fait la différence entre les installations dont la puissance se situe entre 30kWc et 100kWc et celles supérieures.

Entre 30kWc et 100kWc:

  • Première alimentation en 2017: 0,1504€/kWh (pendant 15 ans);
  • Première alimentation en 2018: 0,1408€/kWh (pendant 15 ans);
  • Première alimentation en 2019: 0,1312€/kWh (pendant 15 ans).

Entre 100kWc et 200kWc:

  • Première alimentation en 2017: 0,1438€/kWh (pendant 15 ans);
  • Première alimentation en 2018: 0,1346€/kWh (pendant 15 ans);
  • Première alimentation en 2019: 0,1255€/kWh (pendant 15 ans).