POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Communales 2017

Plus d’électeurs, moins de participation



dsc_3499.jpg

Le nombre d’électeurs étrangers au Luxembourg est en hausse. Dans l’absolu. Exprimée en taux, la participation pourrait en revanche bien être en baisse. (Photo: Anthony Dehez)

Dans l’absolu, le nombre de non-Luxembourgeois qui participeront aux prochaines élections communales est en légère hausse, selon les chiffres provisoires communiqués par l’Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration. Le taux de participation en revanche pourrait bien avoir baissé.

Selon les chiffres provisoires communiqués par l’Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration (Olai), le taux de participation des étrangers s’élève à 22,8% en 2017.

Seulement, l’Olai souligne que la comparaison avec les élections de 2011 est «très compliquée»: le taux calculé pour 2017 prend en effet en compte tous les critères d’éligibilité (l’âge de 18 ans et 5 ans minimum de résidence sur le territoire), tandis qu’avant, le taux était simplement calculé en fonction de la population totale des non-Luxembourgeois majeurs. En ajoutant un critère dans le calcul, la taille de l’échantillon de référence diminue, augmentant mécaniquement le taux calculé.

En appliquant l’ancienne méthode pour les chiffres de 2017, on obtient ainsi un taux de 15%, soit équivalent à celui de 2005, mais inférieur au taux de 17% calculé pour 2011. Étant donné que nous ne disposons pas des données nécessaires pour 2011 et 2005, il n’est pas possible de calculer les taux «réels» pour ces deux années-là.

Plus d’électeurs étrangers

En revanche, en valeur absolue, le nombre d’étrangers qui voteront le 8 octobre a augmenté: en date du 14 juillet 2017, le nombre de non-Luxembourgeois inscrits sur les listes électorales pour ces élections communales s’élevait à 34.638, contre 30.937 inscrits en 2011 (+12%), et 23.957 (+45%) en 2005. 

Dans les chiffres provisoires de l’Olai, on note que les 3.000 naturalisations enregistrées par an avaient fait fortement chuter le nombre d’inscrits entre 2011 et le 8 octobre 2016.

Les inscriptions au cours des 10 derniers mois ont compensé cette baisse.

Encore plus «multiculti»?

En contrepartie, les chiffres provisoires de l’Olai révèlent que bien plus de nationalités différentes participeront aux communales de 2017 qu’en 2011. Tandis que cette année, on comptera 134 nationalités différentes, on n’en comptait que 108 en 2011.

Les Portugais, suivis plus loin des Français, des Italiens, des Belges et des Allemands, sont les plus nombreux à participer. Les nationalités qui affichent les plus forts taux d’inscription sont les Néerlandais et les Autrichiens.

Au niveau des plus petites communautés présentes au Luxembourg, on constate un fort intérêt de la part des Algériens, des Péruviens ou encore des Congolais. Peu d’intérêt en revanche du côté des Islandais, des Chinois, ou encore des Russes.

Le Luxembourg avait décidé en 2003 d’élargir le droit de vote aux communales à tous les étrangers.