ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Immobilier

Mateneen Doheem, résidence multigénérationnelle



6cc85a95d29c1c68619c2e3285a04886.png

L'ensemble est composé de 12 chambres pour les étudiants, et 12 petits appartements pour les personnes âgées. (Photo: boshua-Bohumil Kostohryz)

Caritas, la Ville de Luxembourg et le ministère du Logement viennent de livrer une résidence multigénérationnelle dont l’architecture a été confiée à A+T Architecture.

C’est à Beggen, sur un terrain appartenant à la Ville de Luxembourg et non loin d’un petit centre commercial que la nouvelle résidence «Mateneen Doheem» vient d’être livrée à ses futurs occupants: des personnes âgées vulnérables, à revenus modestes, et de jeunes étudiants de l’Université du Luxembourg.

Cette idée est particulièrement intéressante, car elle permet de faire cohabiter sous un même toit deux générations sujettes à une situation d’isolement et fragiles de par leur situation financière. Aussi, les jeunes étudiants d’origine étrangère qui arrivent au Luxembourg pour leurs études pourront aider les personnes âgées pour des petites tâches de la vie quotidienne, comme une aide à la mobilité, l’accompagnement pour faire les courses… En contrepartie, les étudiants bénéficient d’un loyer très modéré (autour de 300 euros, sans les charges). Les habitants sont aussi invités à organiser des activités en commun comme des repas ou à s’occuper des petits lots de jardin.

Pour faciliter cette cohabitation et la rendre positive, les espaces sont appropriés et adaptés. Les 2.000m2 de la résidence sont partagés entre des espaces réservés aux étudiants, d’autres aux personnes âgées, chacun ayant des rythmes de vie différents, complétés par des espaces en commun.

Les étudiants disposent de 12 chambres de 15m2, de salles de douche partagées (une salle de douche pour deux chambres), d’un salon et d’un espace cuisine en commun. Les personnes âgées quant à elles sont installées dans 12 petits appartements composés d’un salon avec kitchenette et chambre séparée (environ 45m2). Une salle polyvalente se situe à un endroit stratégique de la résidence, à proximité de l’entrée, pour inciter les résidents à l’utiliser. Largement vitrée, elle bénéficie d’une double hauteur, avec un espace bas pour les activités de rencontre et une mezzanine plutôt consacrée à la bibliothèque et au travail sur ordinateur.

1 / 3
2 / 3
3 / 3

«Nous sommes très heureux que Caritas ait accepté certaines de nos recommandations, comme le contraste entre les matériaux, une fresque murale pour animer l’espace du couloir, l’usage de lino vert franc pour le sol de la partie étudiante ou les couleurs plus sobres pour les appartements des seniors», explique Claudine Arend de A+T Architecture. «Nous avons aussi voulu l’espace commun largement vitré pour inciter à son utilisation. Il peut ainsi se voir depuis les différents étages et pourra devenir un point central dans la vie du bâtiment. Tout en respectant les contraintes de budget liées au logement social, nous avons poussé au maximum la qualité et le confort dans l’ensemble de la construction.»

Des espaces plus fonctionnels viennent compléter l’offre: un atelier, une infirmerie et un sous-sol avec parking pour les voitures des personnes âgées et parking à vélos pour les étudiants. Une signalétique dynamique y a d’ailleurs été mise en place.

Le coût total de la construction s’élève à 3,5 millions d’euros, dont 75% sont financés par la participation étatique. Le reste est assuré par Caritas, aidé pour ce projet par d’importants et nombreux dons privés. Le terrain reste propriété de la Ville de Luxembourg qui le loue sous le régime du bail emphytéotique.