ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

«Made in Luxembourg»



La Kesseler K 1200, un exemplaire unique, a été entièrement construite dans le pays, notamment avec l'aide de Rotarex Automotive.

Le prix moyen d'une voiture légère n'a cessé d'augmenter au fil des ans, les équipementiers faisant en sorte qu'elle soit plus sûre, plus confortable et qu'elle renferme toujours plus de technologies. Au rang des innovations récentes, on notera notamment les systèmes de contrôle de moteurs essence et diesel, les propulsions et énergies alternatives, la sécurité passive et active, la protection des piétons, la climatisation de l'habitacle, la télématique, ou encore le transport de personnes à mobilité réduite.

Alors qu'il fallait compter, en moyenne, 9.500 euros en 1983 pour un véhicule, en 1990, on devait débourser 15.300 euros, en 2000, 20.000 euros et en 2008, il faudra compter 25.600 euros pour acquérir une voiture neuve.

Si le pays ne compte aucun constructeur de voiture en série, il peut tout de même se targuer de posséder un quatre-roues entièrement fabriqué sur son territoire. En effet, la Kesseler K 1200, un roadster biplace ultraléger, a été conçue et développée par Jean Kesseler, un passionné de construction automobile, déjà à l'origine d'une 2CV 4x4 à deux moteurs.

Ce véhicule renferme un moteur de 131 ch et une boîte de vitesse séquentielle, provenant de la moto BMW K 1200 RS. Respectueux de l'environnement, il s"est vu décerné, en mai dernier, le prix de l'Innovation dans l'artisanat de la Chambre des Métiers pour son niveau de pollution réduit. La K 1200 peut rouler alternativement à l'essence ou au gaz naturel comprimé, grâce à un système d'injection développé pour l'occasion par Rotarex Automotive. Le fournisseur de gaz naturel et d'électricité Soteg, et Stadtbahn Saar GmbH ont également pris part au développement de ce système de propulsion, en fournissant un software spécial et en soutenant financièrement ce projet.

La K 1200 a participé au Michelin Challenge Bibendum 2006, qui s"est tenu du 8 au 12 juin, un rallye visant à clarifier le débat actuel sur la mobilité durable et de démontrer les capacités des voitures de demain. Un point jugé essentiel pour accélérer la promotion d'une mobilité routière adaptée aux défis énergétiques, environnementaux et humains à relever. Les résultats de ce challenge montrent que la Kesseler est, en terme d'émission de CO2, en moyenne 10% plus efficace que la concurrence.