ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Restauration

Ma langue sourit rouvre ses portes



C’est surtout le mobilier qui s’avère totalement nouveau et qui change radicalement l’esprit de la maison. (Photo: Explorator)

C’est surtout le mobilier qui s’avère totalement nouveau et qui change radicalement l’esprit de la maison. (Photo: Explorator)

Six semaines de travaux auront été nécessaires au rafraîchissement du restaurant de Cyril Molard, Ma langue sourit. Ce dernier offre désormais plus de clarté et une modernité bienvenue.

Devenu propriétaire de la maison qu’il occupe, le chef Cyril Molard a décidé d’y entreprendre d’importants travaux pour moderniser les lieux, y compris la cuisine, et apporter une meilleure adéquation entre la cuisine et la salle.

Car la cuisine de Cyril Molard (une étoile Michelin, trois toques au Gault&Millau) est une cuisine de produit qui valorise la nature sans chercher l’esbroufe. En changeant de cuisine, le chef ne change pas sa carte, mais estime que «[son] nouvel outil va permettre à toute l’équipe de mieux travailler». Plus de place en cuisine, de nouvelles machines pour aller plus loin dans l’approche technique, une nouvelle plonge (dans l’ancien bureau!).

Mais c’est surtout les changements dans la salle que les convives pourront apprécier, même si une porte vitrée donne une vue sur les cuisiniers au travail.

«Tout a été réalisé auprès d’artisans et de designers pour éviter les grandes marques internationales que l’on voit partout», explique Élodie Fosse, architecte belge du bureau Tendances. Les tables rondes, signées Jacques Losserand, sont recouvertes d’un plateau métallique aux reflets mordorés et désormais, les nappes passent à la trappe. Des sets de table en cuir ont été réalisés sur mesure, par le même fabricant que les chaises, Artiosi.

Retrouvez cet article dans son intégralité sur Explorator.lu.