POLITIQUE & INSTITUTIONS

HelloFuture

L’industrie à la rencontre de ses futurs talents



hellofuture.jpeg

Les représentants de la Fedil et du ministère de l’Éducation nationale – Nicolas Buck et le ministre Claude Meisch en tête – ont présenté les tenants et aboutissants du projet HelloFuture. (Photo: Maison Moderne Studio)

La Business Federation Luxembourg (Fedil) et le ministère de l’Éducation nationale ont officiellement lancé le projet HelloFuture, dont le but est de mieux faire connaître aux jeunes le monde de l’industrie, ses technologies et ses métiers, et les opportunités que ces derniers peuvent représenter pour eux.

La Business Federation Luxembourg (Fedil) et le ministère de l’Éducation nationale ont levé le voile ce jeudi sur le projet HelloFuture, qui vise à promouvoir les métiers de l’industrie et des technologies au Luxembourg auprès des étudiants.

«Nous avons besoin de talents», a lancé Nicolas Buck, le président de la Fedil, lors de cette présentation, soulignant que tous les niveaux d’études – de l’école primaire aux études universitaires – étaient visés par ce projet et rappelant que «l’industrie dans toute sa diversité doit se présenter comme un secteur d’avenir offrant des opportunités à ces jeunes».

HelloFuture – auquel sont également associées la Chambre de commerce et Luxinnovation – se décline en deux axes dont le premier est un site internet qui présente le projet, l’illustre avec des vidéos et des témoignages, retrace l’histoire de l’industrie luxembourgeoise et en dresse le portrait telle qu’elle est aujourd’hui.

Mais ce site propose surtout une bourse de stage sous la forme d’une plateforme permettant aux élèves et aux étudiants de consulter les offres mises en ligne et gérées par les entreprises de l’industrie – elles sont 550 au Luxembourg – à la recherche de stagiaires.

40 lycées impliqués dans le projet

Pour répondre à ces offres, les élèves et les étudiants doivent pour leur part créer leur profil, ce qui leur permettra de postuler aux stages sans devoir remplir un nouveau formulaire à chaque fois.

Le deuxième axe de HelloFuture consiste, lui, en un roadshow qu’effectueront des représentants de la Fedil et certains de ses membres dans 40 lycées du pays cette année, ainsi qu’en 2018.

L’objectif est de proposer aux lycéens quatre espaces «découverte» interactifs qui leur permettront de découvrir l’industrie luxembourgeoise, de se familiariser avec ses différents secteurs et leurs technologies, de bien maîtriser la bourse de stage mise en place sur le site internet, et de rencontrer ses représentants et autres membres de la Fedil.

Ces visites du monde de l’industrie rendues à celui de l’enseignement pourront éventuellement être prolongées, toujours en classe, grâce à des kits pédagogiques qui seront remis aux enseignants.