POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Gestion locative sociale

Les logements vides toujours en ligne de mire



Selon les estimations du ministère du Logement, entre 10.000 et 20.000 logements sont inoccupés dans l’ensemble du pays. (Photo: Olivier Minaire /archives)

Selon les estimations du ministère du Logement, entre 10.000 et 20.000 logements sont inoccupés dans l’ensemble du pays. (Photo: Olivier Minaire /archives)

Bien qu’existant depuis 2009, le concept de gestion locative sociale a été réactivé afin de «lutter contre l’exclusion sociale par le logement». En 2016, 361 logements privés ont été subventionnés à destination de ménages à faibles revenus. 500 devraient l’être en 2017.

Question centrale au Luxembourg, l’accès au logement peut se transformer en barrière sociale, notamment pour les ménages aux revenus les plus modestes. Pour tenter de changer la donne, le ministère du Logement a choisi de mettre l’accent sur un outil déjà existant, mais «sous-exploité» à ce jour. La gestion locative sociale.

Basé sur le principe d’une convention signée entre le ministère et des organismes tels que les fondations, les communes ou les offices sociaux, cet outil doit permettre «de lutter contre les logements inoccupés», «inciter les propriétaires à louer en dessous des prix du marché» et «lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale par le logement», selon Marc Hansen (DP), ministre du Logement. Des objectifs identiques à ceux énoncés lors de la création du concept par Marco Schank (CSV), en 2009, et appliqué à ce jour par sept acteurs conventionnés, dont le principal n’est autre que l’Agence immobilière sociale.

Des investisseurs privés sont également intéressés.

Gilles Hempel, directeur de l’Agence immobilière sociale

Pour booster le recours à cet outil, Marc Hansen s’appuie sur la réforme fiscale entrée en vigueur le 1er janvier dernier qui prévoit, pour les propriétaires de logements, une exonération de 50% des revenus locatifs issus de ce programme. Une incitation financière qui reste couplée aux mesures déjà en vigueur, à savoir le versement d’un loyer garanti - même en cas de non-occupation du logement - par l’organisme conventionné, d’un contrôle et d’un entretien réguliers et de l’accompagnement des locataires. En échange, les propriétaires doivent accepter de bénéficier d’un loyer inférieur «en moyenne» de 30% au prix du marché.

«Même si nous en sommes au début de ce programme au Luxembourg, le potentiel est énorme», assure Gilles Hempel, directeur de l’Agence immobilière sociale, qui assure que «des investisseurs privés, des promoteurs, sont également intéressés par cette formule, tout comme les propriétaires pour qui le montant du loyer n’est pas primordial». Selon les chiffres présentés jeudi, 361 logements ont été attribués selon ces conditions à des ménages à revenus modestes en 2016, contre 154 en 2014.

Entre 1 et 2% des logements seraient concernés.

Thierry Lagoda, bourgmestre de Beckerich

Cette année, le ministère du Logement table sur le subventionnement de quelque 500 habitations, à hauteur maximale de 100 euros par logement et par mois. Soit une progression de près de 40% en un an, mais qui ne représente toutefois qu’une goutte d’eau au vu du nombre de logements vides estimé «entre 10.000 et 20.000 au niveau national» par le ministre. La solution proposée tient donc dans la multiplication des conventions signées entre le ministère et différentes collectivités, qui bénéficieraient ainsi «d’un outsourcing à un acteur professionnel afin d’augmenter le nombre de logements sociaux disponibles», selon Gilles Hempel.

Jeudi, le syndicat intercommunal du canton de Redange est devenu le huitième acteur au niveau national à signer une convention en faveur de la gestion locative sociale. Selon Thierry Lagoda (Déi Gréng), bourgmestre de Beckerich, «sur les 6.500 logements recensés dans les 10 communes du canton, entre 1 et 2% devraient être concernés par ce programme, soit approximativement 80 ménages». Dans les semaines à venir, quatre autres organismes devraient également signer une telle convention.