ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Nouvelle classification hôtelière

Le Royal décroche cinq étoiles Superior



3s8a2031.jpg

Pour obtenir ce nouveau grade, Le Royal a procédé au changement d’une centaine de lits. Le luxueux hôtel propose aussi désormais un menu oreillers pour ses clients. (Photo: Le Royal)

Grâce à de nouveaux investissements et une série de travaux, l’hôtel Le Royal arbore désormais la classification la plus élevée: cinq étoiles Superior. Une montée en grade obtenue vendredi dernier. L’établissement est le seul au Luxembourg à afficher cette distinction.

«On fait partie de la cour des grands», déclare à Paperjam le directeur général de l’hôtel Le Royal, Philippe Scheffer. Vendredi dernier, toute l’équipe a appris la bonne nouvelle.

«Nous avions déjà cinq étoiles, et décrocher cette distinction de cinq étoiles Superior, cela correspond pour nous à l’achèvement de toute une préparation.»

Cette classification est réalisée par Hotelstars Union, qui rassemble les associations d’hôtels, restaurants et cafés en Europe. Et pour obtenir ce nouveau grade, l’hôtel Le Royal a eu recours à de nouveaux investissements à hauteur de 250.000 euros.

«Nous avons dû changer une centaine de lits, on est passé à des structures de 160cm à 180cm», ajoute Philippe Scheffer. Les matelas et jupes de lit ont également dû être remplacés.

1 / 3
2 / 3
3 / 3

Un menu pour le choix des oreillers

La clientèle fréquentant les hôtels de standing a des exigences et «nous devons y répondre», explique le directeur général de l’hôtel Le Royal. «Nous avons dû réaliser un menu en y inscrivant l’ensemble des oreillers disponibles, une demi-douzaine, de l’oreiller ergonomique, à plumes, en passant par l’antiallergique.» Un service que l’hôtel proposait déjà à la demande, mais qu’il a fallu généraliser.

Les services proposés à ses clients ont aussi permis à l’hôtel de luxe de marquer des points. «Nous disposons d’un équipement spa, d’une boutique et d’un important service de conciergerie», ajoute Philippe Scheffer.

Notre force, c’est notre personnel capable de s’adapter aux clients et à leurs exigences.

Philippe Scheffer, directeur général de l’hôtel Le Royal

L’hôtel dispose également de deux restaurants, Amélys et La Pomme Cannelle, ainsi que d’un bar, dont les jam-sessions remportent un franc succès. «Ce qui fait notre force, c’est notre personnel très qualifié et capable de s’adapter aux clients et répondre à leurs exigences», conclut-il. 

Bar du Royal. (Photo: Le Royal)

L’hôtel Le Royal, qui avait subi de gros travaux de modernisation il y a deux ans (20 millions d’euros d’investissement), pourra arborer ses cinq étoiles Superior jusqu’en 2022, avant une nouvelle inspection. «Nous devons sans cesse nous adapter à l’évolution des besoins de la clientèle, mais aussi de la technologie. C’est un travail continuel, il y a toujours des remises en question», note Philippe Scheffer.

Véritable institution depuis 1984 dans la capitale, Le Royal emploie actuellement 180 personnes. General Mediterranean Holding en est le propriétaire.