ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Dans les journaux

Le marketing olfactif à l’honneur



Un orgue de parfums. NFD travaille avec un catalogue de 450 parfums. (Photo: Licence CC)

Un orgue de parfums. NFD travaille avec un catalogue de 450 parfums. (Photo: Licence CC)

La jeune société luxembourgeoise Niche Fragrance Distribution opère sur un segment rare. La presse s’y intéresse.

Le Quotidien met ce mardi à l’honneur un ovni du tissu entrepreneurial luxembourgeois avec la société Niche Fragrance Distribution (NFD). Créée en décembre 2013, par Cyrille Gehrardt, elle opère sur le segment du «smell marketing» et commercialise des produits de parfumerie, principalement à l’attention des entreprises.

Ses services s’adressent ainsi principalement aux banques, aux hôtels, aux enseignes commerciales, soit tous les services cherchant à nouer un contact sensoriel supplémentaire avec le client. Le forfait de base de NFD s’élève à une centaine d’euros par mois pour créer une «ambiance olfactive».

Cyrille Gerhardt, 38 ans, est agent commercial depuis une quinzaine d’années et fait notamment valoir des collaborations avec des créateurs de parfum de luxe. Celles-ci sont mises à profit dans le cadre du conseil client. Dans une interview à marketers.lu, il fait notamment valoir «la différentiation par une odeur adaptée, cohérente avec le lieu et le sujet. L’enjeu est de donner une odeur adaptée à un endroit, une marque, afin de les rendre encore plus agréables, voire reconnaissables au nez du visiteur», dit-il encore.

Ce créneau du marketing olfactif s’ajoute – note le Quotidien – à ceux, plus traditionnels, du marketing visuel, gustatif ou encore sonore… segment sur lequel se trouve la jeune pousse luxembourgeoise Soundytics.