ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Au Mipim à Cannes

Le Luxembourg dans La Mecque des promoteurs



Le Mipim est une formidable vitrine et un incontournable lieu pour entretenir son réseau d'affaires. (Photo : Chambre de Commerce)

Le Mipim est une formidable vitrine et un incontournable lieu pour entretenir son réseau d'affaires. (Photo : Chambre de Commerce)

Du 11 au 14 mars, le marché international des professionnels de l’immobilier inonde la Croisette. La présence luxembourgeoise n’y a rien d’anodin. Pour la 9e fois, un stand collectif y fera délégation officielle.

Le Mipim, c’est, dans le mythique palais des festivals, à Cannes, La Mecque de l’immobilier. Ce marché international des professionnels de l’immobilier
réunit, de fait, les acteurs les plus influents de tous les secteurs concernés – immobilier de bureaux, résidentiel, commerces, santé, sport, logistique – offrant de la sorte un accès inégalé aux plus grands projets de développement immobiliers proposés ou en préparation dans le monde, de même qu’aux sources de capitaux à l’international.

Le Luxembourg y sera de nouveau en vitrine, avec quelque 300 à 400 représentants de métiers divers, entre délégations officielles et professionnels rompus à l’exercice de cet incontournable rendez-vous.

Un stand collectif

Pour l’édition 2014 – la 25e du nom, du 11 au 14 mars - la Chambre de commerce du Luxembourg organisera, pour la 9e année consécutive, un stand collectif. Pendant quatre jours, les participants ont ainsi la possibilité de vivre un événement idéal pour les affaires directes mais aussi pour l’indispensable networking. C’est, indiscutablement, un lieu où il faut être, autant pour voir que pour être vu…

D’autant que, en marge du salon en tant que tel, un programme de conférences et d’événements, officiels ou privés, jalonne une poignée de jours qui, pour beaucoup d’acteurs, constituent une référence absolue.

La Chambre de commerce propose donc aux entreprises luxembourgeoises de participer à l’espace grand-ducal, dans une formule «clé en main». S’y croisent ainsi investisseurs, promoteurs, consultants, courtiers, architectes, juristes, urbanistes, ingénieurs, groupes hôteliers, collectivités territoriales, bailleurs ou gestionnaires de fonds…

La finance bien en vue

À côté du stand collectif, des acteurs de la chaîne de valeur de l’immobilier au sens large n’hésitent pas à investir dans leur propre stand, parfois avec leurs propres événements de networking. Property Partners par exemple est de ceux-là, faisant figure de pionnier (une douzaine d’années d’expérience pour le CEO Vincent Bechet) aux côtés des grands cabinets mondiaux du «real estate».

Les acteurs financiers du Luxembourg ont également choisi d’être bien placés dans la grande vitrine internationale.

Luxembourg for Finance s’est mis en première ligne, notamment via l’organisation d’un séminaire sur place, le mercredi 12: «International real estate investing: what comes next ?» .

Un des objectifs est de mettre en relief Luxembourg en tant que centre d’excellence et domicile adéquat pour les véhicules et les fonds d’investissements real estate. Y prendront notamment la parole Ernst Wilhem Contzen (ABBL), Amaury Evrard (PwC), Keith Burman (Real Estate & Private Equity, Management Plus), Michael Hornsby (EY), Claude Niedner (Arendt & Medernach) et Sven Rein (BNP Paribas REIM).

Journée luxembourgeoise

Ce mercredi 12 est d’ailleurs la journée luxembourgeoise, prolongée par un dîner de gala sur une plage de la Croisette. Avant cela, le début d’après-midi est consacré à la récetion officielle offerte par la Chambre de commerce, où les « speakers » seront notamment le ministre de l’Économie Étienne Schneider, la bourgmestre de Luxembourg Lydie Polfer, Robert Dennewald (patron de la Fedil et vice-président de la Chambre de commerce notamment) ou l’ambassadeur du Grand Duché en France, Paul Dühr.

C’est un un point d’orgue officiel mais ce n’est pas tout. Être dans les allées et dans les coulisses de l’événement, c’est s’offrir un accès potentiel à quelque 2.000 sociétés exposantes représentant 80 pays, plus de 52.000 visiteurs, plus de 4.000 investisseurs…

Occurrences faibles

Cela étant, avant le démarrage de la manifestation, l’internaute qui visite le site officiel du Mipim a un peu de mal à mesurer d’emblée l’impact de la présence luxembourgeoise.

Ainsi, en page d’accueil, un onglet «focus on countries» ne fournit pas de lien vers la participation luxembourgeoise, alors que c’est le cas, notamment, pour la Belgique, l’Allemagne et l’Autriche ou les Pays-Bas… Idem pour les villes et régions, où Luxembourg n’apparaît pas, alors que bien des recoins du monde ont droit de cité.

Quant au moteur de recherche interne au site, il délivre quand même quelques résultats, si on cherche «Luxembourg» parmi les participants et détenteurs de stands. Pour la petite histoire, les occurrences concernent Leasinvest, Linklaters, LuxControl, Luxembourg Capital Holding, LuxGlobal Trust Services, Luxembourg for Finance et Luxembourg-Ville.