ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Réhabilitation

L’appel à idées pour les friches d’Esch-Schifflange



screenshot_2019-02-14_at_06.57.31.png

Les résultats de l’étude préliminaire avaient été présentés en septembre 2017. (Photo: Agora)

La réhabilitation de l’ancien site sidérurgique d’Esch-Schifflange entre dans une phase d’appel à projets auprès d’équipes urbanistiques et architecturales. Le grand public sera aussi amené à donner son avis.

62 hectares à exploiter. La mission confiée à Agora (société fondée par l’État et ArcelorMittal pour reconvertir le site de Belval) sur l’ancien site sidérurgique d’Esch-Schifflange (exploité de 1871 à 2012) porte sur un important patrimoine foncier à valoriser, une fois les étapes de viabilisation et d’assainissement effectuées. 

Le processus du projet suit son cours, selon un communiqué diffusé mercredi par Agora. Les parties prenantes (gouvernement, ArcelorMittal, communes d’Esch-sur-Alzette et Schifflange) se sont réunies lundi pour valider la méthode à suivre pour les prochaines étapes. Une méthode qui repose sur un triptyque, selon le communiqué diffusé:

  • la définition d’un projet urbain mixte économiquement viable;
  • le développement d’une démarche participative et interactive associant experts et population tout au long du processus;
  • l’intégration d’une dimension prospective forte et ouverte aux initiatives innovantes.

Le site à réhabiliter comprend 54 hectares anciennement exploités par ArcelorMittal et 8 hectares du Fonds du rail.

50% de logements

Première étape essentielle: l’appel à projets. Une quarantaine d’équipes nationales et internationales ont d’ores et déjà été approchées. Quatre seront retenues après un premier filtre de sélection opéré par un jury composé des parties prenantes et d’experts. Quatre seront in fine retenues et dévoilées le 7 mars. 

Elles viendront sur site pour imaginer leur solution à sa reconversion lors d’un atelier qui se déroulera du 29 mars au 5 avril. C’est dans ce cadre que le grand public sera amené à participer et à donner son avis sur les projets proposés. 

Les résultats de l’étude de faisabilité avaient été présentés en septembre 2017, confirmant la possibilité de reconvertir le site industriel en zone urbaine mixte. Le logement doit y occuper environ la moitié de la surface.