PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Visite de la commission spéciale taxe

La liste sans Marius, Didier, Alain et les autres



Wim Piot avait été interviewé par Élise Lucet pour Cash Investigation sur France2. (Photo: France 2)

Wim Piot avait été interviewé par Élise Lucet pour Cash Investigation sur France2. (Photo: France 2)

Un joli casting était annoncé pour le panel d’experts qui rencontreront la commission spéciale du Parlement européen chargée de plancher sur la fiscalité des multinationales. Changement de programme: le nom de Marius Kohl a été retiré de la liste, ainsi que ceux des CEO des Big Four.

Le programme de la visite, lundi 18 mai, à Luxembourg, des membres de la commission spéciale «taxe» du Parlement européen, mise en place après les révélations de LuxLeaks pour enquêter sur les pratiques d’évitement fiscal des multinationales, a été chamboulé en dernière minute.

Les personnalités qui étaient annoncées initialement pour participer au panel d’experts avec les eurodéputés (liste arrêtée au 5 mai dernier) se sont décommandées pour laisser la place à des «seconds couteaux», ce qui va donner inévitablement le sentiment que les Luxembourgeois se défaussent devant la commission spéciale.

Les noms des CEO des grandes firmes d’audit et d’avocats, Didier Mouget (PWC), Georges Bock (KPMG), Yves Francis (Deloitte), Alain Kinsch (EY) et Claude Kremer (Arendt & Medernach) ne figurent plus sur la liste finale du programme arrêtée ce mercredi 13 mai.

Selon nos informations, les présences initiales d'Yves Francis et de Georges Bock dans le panel étaient dues à des erreurs de la part de la commission parlementaire, alors que les deux hommes se seraient volontiers rendus au rendez-vous. Les CEO de Deloitte et de KPMG ont reçu récemment un e-mail leur signifiant qu'ils n'étaient pas invités à la table ronde. 

Nouveau casting

Le nom de Marius Kohl, l’ex-préposé du Bureau 6 Impôts des sociétés et grand faiseur de rulings pour le compte de l’Administration des contributions directes, a également été effacé, alors que la participation de l’homme, qui ne s’est jamais expliqué sur son activité passée autrement que par une interview au Wall Street Journal, était sans doute la plus attendue.

Exit aussi l’ex-conseiller d’État et ancien patron de KPMG, Roger Molitor, ainsi que l’avocat Yann Baden, président de Transparancy International Luxembourg.

Le panel d’experts sera composé de Wim Piot, le chef du département fiscal de PwC, Nicolas Mackel, CEO de Luxembourg for Finance, Carole Tompers, secrétaire générale de Luxembourg for Business, Mike Mathias (on ignore à quel titre le conseiller d’État y sera) et Armand Drews ou Christine Dahm, respectivement président et directrice du Cercle de coopération des ONG du développement.

Les rencontres avec Eugène Berger, DP, président de la commission des finances et du budget à la Chambre des députés, et avec le ministre des Finances, Pierre Gramegna, sont maintenues.