POLITIQUE & INSTITUTIONS

Écosystème

La House of Fintech s’oriente vers la rue Glesener



capture_decran_2016-06-14_a_13.57.09.png

Il reste quelques aspects techniques pour que les 3.000 mètres carrés de l'ancien commissariat de la rue Glesener puissent accueillir, encore cette année, les start-up et fintech. (Photo: Google Street View)

Un mois et demi après l’annonce officielle d’une nouvelle initiative en faveur des start-up dans la capitale, le site de l’ancien commissariat de la rue Glesener fédère les intérêts. La future House of Fintech devrait aussi s’y établir.

Alors que les discussions entre le ministère d’État, les responsables de la capitale et les différents acteurs du secteur ICT en vue de l’installation de start-up à Luxembourg-ville battent leur plein, des plans concrets se dessinent du côté de la rue Glesener. L’ancien commissariat semble en effet réunir les avis favorables des parties impliquées pour accueillir temporairement un nouvel incubateur et la Luxembourg House of Fintech (Lhoft).

Présent ce mardi en tant qu’orateur lors de la conférence Horizon de Deloitte, le CEO de Luxembourg for Finance, Nicolas Mackel, a évoqué devant l’assemblée un projet fédérateur pour la Place que doit être la Lhoft, au-delà de l’attraction et de l’incubation de sociétés fintech. 

«La Lhoft sera une plateforme pour susciter l’interaction entre tous les acteurs du secteur financier, pas uniquement les start-up», a déclaré Nicolas Mackel. «Il est important de se doter d’une infrastructure pour aider les acteurs établis à effectuer la transition vers la finance digitale.»

La Lhoft sera donc l’un des maillons de la Place en mode digital, avec une ouverture encore espérée pour cette année.

Les anciens abattoirs à terme

Quant à l’arrivée d'un incubateur, il confirme les ambitions énoncées par Xavier Bettel lors de son discours sur l’état de la Nation: mettre en place des incubateurs où les jeunes entreprises innovantes pourraient «bénéficier de synergies entre la finance et le secteur ICT».

Mais cette installation dans le quartier Gare sera temporaire puisque l’ambition affichée par le Premier ministre tient dans la mise sur pied d’un incubateur dans les locaux des anciens abattoirs de la capitale. Selon Lydie Polfer, bourgmestre de la Ville de Luxembourg, cette idée ne devrait se concrétiser que «d’ici quatre ou cinq ans» en raison de la présence actuellement de plusieurs services communaux, dont le service des sports. Ce dernier doit rejoindre le site du futur stade national dont la livraison est prévue pour le début 2019.

La House of Fintech devrait alors suivre ce mouvement.

Le site de la rue Glesener, qui regroupe à lui seul quelque 3.000 m², devrait donc servir de site d’accueil temporaire. Laissé vacant depuis mars 2015 et le départ du commissariat vers la rue Marie et Pierre Curie, le site avait été envisagé pour accueillir des réfugiés. L’idée ne s’était finalement pas concrétisée en raison de difficultés techniques quant à l’installation de sanitaires en nombre suffisant. Pour rappel, le site de la rue Glesener, occupé pendant 37 ans par les forces de l’ordre, est un ancien parking reconverti en bureaux.