ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Satellites

Intelsat: ambitions boursières à la baisse



Intelsat est domiciliée au Luxembourg, mais son siège opérationnel se trouve à Washington. (Photo: Intelsat)

Intelsat est domiciliée au Luxembourg, mais son siège opérationnel se trouve à Washington. (Photo: Intelsat)

Établi au Luxembourg depuis fin 2009, l’opérateur de satellites approche de nouveau le marché des capitaux, avec une offre deux fois moins ambitieuse que celle proposée en mai 2012.

L’opérateur international de satellites Intelsat, dont le siège social est domicilié au Luxembourg depuis fin 2009 (le siège opérationnel, lui, est à Washington) a dévoilé, ce mardi, le détail de son offre public initiale en vue de faire son entrée sur le marché boursier, sur le Nasdaq américain.

L’offre publique concerne quelque 21,74 millions d’actions ordinaires (avec un «bonus» de 3,26 millions de titres supplémentaires en cas de succès de l’offre) et 3 millions d’obligations convertibles préférentielles (avec une extension possible de 450.000 titres supplémentaires). L’actionnariat actuel d’Intelsat se compose de 83,19 millions d’actions, qui ne représenteraient alors plus «que» 79% du capital, les nouveaux titres complétant les 21% restants. Le «timing» précis de l’opération n’a pas été précisé.

Les actions ordinaires seront proposées dans une fourchette entre 21 et 25 dollars US et les obligations convertibles à 50 dollars US, soit un montant maximum espéré de 693,5 millions de dollars pour la première offre, et près de 800 millions en tenant compte des émissions supplémentaires. Sur la base d’un prix moyen de 23 dollars par action, Intelsat table sur un montant net perçu de quelque 474,3 millions de dollars (pour les actions) et de 142,9 millions pour les obligations. 

1,75 milliard espéré en 2012

On est très loin des 1,75 milliard de dollars US qu’envisageait de lever Intelsat en mai 2012, lors de la première tentative du groupe. Comme il est généralement pudiquement expliqué, les conditions de marché n’avaient alors pas été favorables à une opération d’une telle envergure.

En 2012, Intelsat, qui revendique une position de leader mondial dans le secteur, a affiché un chiffre d’affaires de 2,6 milliards de dollars US (le même qu’en 2011) et une perte nette de 146,6 millions de dollars (contre 432,9 millions un an plus tôt). Son carnet de commandes, établi à 10,7 milliards de dollars, s’affiche également en stabilité par rapport à 2011.

À titre de comparaison, SES avait présenté, le 22 février dernier, un chiffre d’affaires 2012 de 1,83 milliard d’euros (2,35 milliards de dollars) et un carnet de commandes de 7,2 milliards d’euros (9,2 milliards de dollars).