POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Droits de l’homme

«Grand H» primé au Amnesty Medienpräis



a1100421_eg.jpg

Le prix a été remis à Paul Thiltges de la société Paul Thiltges Distributions, post-producteur et distributeur du documentaire de Frédérique Buck. Il représentait la réalisatrice, absente ce soir-là à la cérémonie. (Photo: Etienne Grimée)

Le documentaire de Frédérique Buck sur la situation des réfugiés a reçu la mention spéciale au Amnesty Medienpräis 2018 le mardi 4 décembre.

«C’est une surprise et un honneur pour nous de recevoir ce prix d’Amnesty International qui est une ONG reconnue sur le plan mondial», confie à Paperjam Frédérique Buck, réalisatrice du documentaire «Grand H». Le film a remporté une mention spéciale lors de la cérémonie des Amnesty Awards Luxembourg 2018 aux Rotondes mardi dernier.

Le film de Frédérique Buck a convaincu le jury de par sa thématique et son approche qui amènent à la réflexion et à la sensibilisation sur l’accueil et l’intégration des réfugiés. «Ce prix permet aussi de donner encore plus de visibilité au documentaire et surtout de toucher davantage le public sur la question des réfugiés», ajoute la réalisatrice.

Dans son film tourné au Luxembourg, 15 personnes issues de la société civile y témoignent de leur expérience aux côtés des demandeurs d’asile.

En salle durant cinq semaines et plus de 1.000 spectateurs

«Grand H», qui a été projeté au cinéma Utopia à Luxembourg durant cinq semaines entre octobre et novembre derniers, a fait aussi parler de lui récemment à Berlin, au Courage Film Festival, où le documentaire a été décoré du Special Award.

«Actuellement, nous poursuivons les projections privées et sur demande, en entreprise, dans les communes et les lycées au Luxembourg. Les séances sont toujours suivies d’échanges entre le public et des intervenants du film», détaille Frédérique Buck.

Le prix Amnesty Media Award 2018 a été remporté par Armand Back, journaliste au Tageblatt, pour son article: «Hoffentlich rettet uns Europa» sur le sort des Roms en Italie et les propos tenus à leur égard par le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini.