PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Nouvelle stratégie

Edmond de Rothschild AM vise l’outsourcing



dsc_9955.jpg

Serge Weyland est en poste à la tête d’Edram depuis fin 2017. (Photo: Mike Zenari)

Après plusieurs années de remodelage de l’activité, Edmond de Rothschild Asset Management Luxembourg relance la mécanique sur le marché luxembourgeois avec une toute nouvelle offre. La filiale du groupe suisse entend faire profiter les plus petits gestionnaires des outils développés pour ses propres services.

Après plusieurs années à peaufiner un nouveau modèle d’affaires, Edmond de Rothschild Asset Management Luxembourg (Edram) est fin prêt à se relancer sur de nouvelles bases. «Aujourd’hui, après ces transformations, nous pouvons affirmer que nous proposons une offre unique dans notre créneau. Nous couvrons l’ensemble de la chaîne de valeur», commente pour Paperjam.lu Serge Weyland, CEO de l’entité depuis fin 2017.

Le groupe suisse Edmond de Rothschild, acteur en banque privée et dans l’asset management, base son activité sur trois piliers géographiques: la Suisse, la France et le Luxembourg. «Le Luxembourg est un hub très important pour le groupe», convient le CEO d’Edram Luxembourg.

Nouvelle offre

Dans le contexte du marché luxembourgeois, la société a développé l’activité de services aux fonds depuis 1988 pour assurer des fonctions de back-office (administration centrale, banque dépositaire et société de gestion). «Nous gérons 20 milliards d’euros d’actifs au niveau des fonds de tiers et des fonds dédiés et 13 milliards pour les fonds maison qui sont domiciliés au Luxembourg», précise Serge Weyland.

Mais dès le mois de septembre, Edram lancera une nouvelle offre à destination des gérants de fonds de petite et moyenne taille pour des outils de gestion développés en interne. Pour ses besoins propres, Edmond de Rothschild a développé une plate-forme informatique en portfolio management, ainsi qu’une plate-forme CRM qui permet d’assurer le suivi de ses distributeurs et d’animer ses forces de vente.

Nous allons redynamiser l’offre commerciale pour reprendre notre place sur le marché.

Serge Weyland, CEO Edmond de Rothschild Asset Management Luxembourg

«Il s’agit donc d’une activité d’outsourcing concernant cette fois des outils de front-office», explique le CEO. «Notre offre, dans ce cadre, s’adresse à des gérants de fonds disposant entre 1 et 10 milliards d’actifs et qui sont donc trop petits pour développer des produits IT pour leur propre activité.»

L’idée, explique-t-il, est que désormais ce gérant puisse se consacrer entièrement à la gestion et au développement de son réseau de distribution. Toutes les opérations connexes liées à ce métier seront désormais disponibles et traitées depuis les plates-formes développées par Edram.

«Nous sommes au terme d’un long processus de transformation qui s’est fait sur plusieurs années et a notamment permis une meilleure intégration de différentes entités au sein du groupe», note encore M. Weyland. «Mais désormais, nous allons redynamiser l’offre commerciale pour reprendre notre place sur le marché.» L’objectif est clair: doubler, à moyen terme, les actifs sous gestion dans les services aux fonds sur le marché luxembourgeois.