ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Coaching pour start-up

Des «early stage» souvent en retard



_dsc6367-kw.jpg

Le programme d’incubation accéléré de Luxinnovation, dont on peut voir sur cette photo d’anciens lauréats et des membres de l’équipe organisatrice, prendra une nouvelle dimension à partir de l’année prochaine. (Photo: Luxinnovation)

Lancé le 28 juillet, l’appel à candidatures pour la 5e édition de Fit4Start se clôturera lundi prochain à 10h précises. Celle-ci marquera la fin d’une première période pour ce programme qui souhaite élargir ses ambitions à partir de l’année prochaine.

Cette fois-ci encore, le nombre de candidatures pour le programme de coaching public destiné aux start-up en phase de développement devrait dépasser la centaine, même si pour l’instant l’équipe responsable de Fit4Start chez Luxinnovation n’en comptabilise qu’un peu moins de la moitié.

«Les porteurs de projets ont la fâcheuse tendance à attendre le dernier moment pour se manifester», explique Antoine Hron, le coordinateur du programme. «En règle générale, nous recevons les trois quarts des dossiers lors de la dernière semaine… avec une grosse accélération durant les 48 dernières heures.»

Cette année, l’annonce des cinq start-up retenues se fera le 26 septembre au soir au Technoport. On remettra également un diplôme aux participants à la session précédente qui ont réussi à atteindre les objectifs qui leur avaient été fixés à leur arrivée (atteindre un certain chiffre d'affaires, enregistrer ses premières commandes, présenter un prototype...).

Pour rappel, Fit4Start offre lors de deux sessions annuelles un programme de coaching doublé d’un hébergement dans un incubateur durant quatre mois à cinq jeunes pousses sélectionnées sur base de leur dossier. À ces bénéfices s’ajoute une prime de 50 .000 euros.

De plus, les participants qui atteignent les objectifs qui leur sont fixés en début d’exercice, et obtiennent donc un diplôme, ont la possibilité de toucher une autre subvention de 100.000 euros, à la condition de réussir à lever au moins 50.000 euros de fonds privés.

Une édition de transition

Pour cette session, le jury qui choisira les participants au programme sera composé de cinq spécialistes de l’écosystème des start-up et des nouvelles technologies:

  • Genna Elvin (Tadaweb)
  • Nicolas Milerioux (Enovos)
  • Artem Yukhin (Artec)
  • Thierry Fromes (ex-directeur de Skype)
  • Steve Udelson (Altisource)

Cette 5e édition de Fit4Start marquera la fin de la première phase d’un programme qui devrait connaître un important développement dès l’année prochaine. En effet, des discussions sont en cours au ministère de l’Économie pour donner une nouvelle dimension à ce projet.

Si rien n’a encore été décidé, le nombre de dossiers retenus devrait, à partir de l’année prochaine, augmenter voire doubler. L’ouverture à l’international, le développement de la partie événementielle ou encore l’organisation d’une édition thématique sont également évoqués.

«Durant ces deux premières années, nous avons voulu tester l’intérêt des start-up pour ce programme», rappelle Antoine Hron. «Tout le monde est maintenant d’accord qu’il faut passer la seconde pour lui donner une autre dimension.»