POLITIQUE & INSTITUTIONS

Minute de silence

Colère, écœurement et émotion jeudi place Clairefontaine



bettel_charlie.jpg

(Photo: Maison Moderne Studio)

Émotion ce jeudi place Clairefontaine où s’étaient rassemblées près de 1.000 personnes à l’appel du conseil de presse en hommage aux victimes de la tuerie ayant décimé la veille une partie de la rédaction de Charlie Hebdo. «Nous sommes tous Charlie Hebdo», a lancé les larmes aux yeux le Premier ministre Xavier Bettel en adressant un message ferme à ceux qui cherchent à mettre en péril la liberté de la presse et la démocratie.

Interrogé par Paperjam.TV, le Premier ministre a laissé éclater son émotion, comme en témoigne ce qui restera sans doute un grand moment de télévision d’un chef de gouvernement qui dit non à l’extrémisme:

 

Anne Brasseur, présidente de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et députée DP, rappelle pour sa part que la liberté de la presse reste un combat de tous les jours :

Le président du conseil de presse Roger Infalt a laissé s’exprimer lui aussi son émotion, son écœurement et surtout sa rage face aux attaques contre la liberté d’expression.

Ancienne journaliste, notamment en France, Corinne Cahen, la ministre de la Famille a pour sa part témoigné de sa stupéfaction à ce que des extrémistes
aient pu s’attaquer à la rédaction d’un journal :

Pour l’un des représentants des Français du Luxembourg, le conseiller consulaire Pierre Girault, UMP, passé le deuil et l’émotion, ce sont des moments douloureux qui s’annoncent en France dans la lutte contre les extrémismes.
Il se montre particulièrement inquiet pour la suite et notamment les échéances électorales en France: