POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Nouveau médiateur

Claudia Monti désignée «ombudsfra»



La majorité des députés ont désigné Claudia Monti pour devenir la nouvelle médiatrice. (Photo: DR/ archives)

La majorité des députés ont désigné Claudia Monti pour devenir la nouvelle médiatrice. (Photo: DR/ archives)

L’avocate et ancienne vice-présidente du DP a obtenu ce mardi la majorité des voix à la Chambre et deviendra la nouvelle médiatrice.

C’est sans grande surprise que 35 députés, sur 54 présents, ont apporté leur soutien à Claudia Monti lors d’un vote secret au Parlement ce mardi après-midi. Ils ont désigné Claudia Monti pour succéder à Lydie Err. La juriste, ancienne vice-présidente du DP et candidate pour les européennes de 2013, assurera le mandat pour huit années.

Claudia Monti s’est imposée face à quatre candidats en lice. Le sixième candidat, Daniel Miltgen, ancien haut fonctionnaire devenu enseignant, avait retiré sa candidature. Ce dernier aurait, selon nos confrères d’RTL, effectué une réclamation auprès du Conseil national des programmes, car Claudi Monti aurait été favorisée, notamment en ayant eu droit à une apparition à la télévision dans le cadre d’un débat sur la traite des êtres humains le 13 mars.

Claudia Monti, dont le bureau d’avocats est expert entre autres en matière de représentation des mineurs, en droit des enfants et droit de la famille, devient donc le troisième «ombudsman», ou plutôt «ombudsfra», après Lydie Err (2012-2017) et Marc Fischbach (2004-2012).