PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Environnement, social et gouvernance

Avec le label ESG, Luxflag sort du marché de niche



Pour Thomas Seale, président de Luxflag, le label ESG permettra aux fonds de se différencier.  (Photo: archives/paperJam)

Pour Thomas Seale, président de Luxflag, le label ESG permettra aux fonds de se différencier. (Photo: archives/paperJam)

L’agence luxembourgeoise de labellisation des fonds d’investissement Luxflag lancera, au troisième trimestre, un label européen aux sociétés respectant des objectifs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Le marché est important et pourrait faire entrer l’agence dans une autre dimension.

Place financière normalisée depuis l’annonce du grand saut dans l’échange automatique d’informations fiscales, le Luxembourg joue la carte du pionnier dans la finance propre et responsable. Et Luxflag, qui a longtemps offert un alibi commode aux autorités pour faire la démonstration de leur sensibilité aux questions de bonne gouvernance et de finance durable, avec ses deux petits labels, l’un dédié à la microfinance (depuis 2007) et le second consacré à l’environnement (depuis 2011), va sortir de son marché de niche (même si le nombre de fonds labélisés a doublé en 2013) pour attaquer celui de l’ESG (acronyme d’Environnement, social et gouvernance), qui pèse nettement plus lourd.

L’agence a présenté ce mardi le label ESG qu’elle compte lancer à partir du troisième trimestre 2014 sur le marché européen des fonds d’investissement qui tiennent compte d’objectifs environnementaux, sociaux et de gouvernance. «Ce projet rentre dans les priorités que se donne la place financière qui se veut précurseur», s’est félicité le ministre des Finances, Pierre Gramegna, DP, lors de la présentation du nouveau label. Cette orientation vers la finance responsable relève d’un certain opportunisme économique, car comme l’a relevé le ministre, «du point de vue économique, c’est dans les fonds socialement responsables que la Place a enregistré sa plus forte croissance». «ESG», a-t-il poursuivi, «va avec la croissance de la Place, ces deux concepts ne sont pas antinomiques».

198 milliards d'actifs

Le marché visé par le label ESG représente 1.135 fonds au total pour un volume d’actifs de 198 milliards d’euros (chiffres de 2012). Le Luxembourg s’est déjà taillé une solide réputation dans le secteur des fonds dits responsables, avec une part de marché de 28% en Europe, devant la France (24%). En se faisant certifier ESG leurs investissements selon des critères «rigoureux» (avec une liste d’exclusion), les fonds européens (Luxflag ne se cantonnera pas au seul marché luxembourgeois) devraient ainsi faire la différence par rapport à leurs concurrents auprès des investisseurs. Le label permettra à ces derniers, selon Thomas Seale, président de Luxflag, «de prendre des décisions en toute connaissance grâce à la transparence accrue et la visibilité offerte par ce label». Un label d’ailleurs inédit sur le marché européen.

La labélisation coûtera 3.000 euros par compartiment.