ENTREPRISES & STRATÉGIES
TECHNOLOGIES

#Hubradar

Apple se calque sur le RGPD



shutterstock_326987396.jpg

Apple entend se démarquer de ses rivaux et montrer patte blanche concernant la protection des données. (Photo: Shutterstock)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Dragonfly: Google déploie ses ailes derrière le Grand Firewall

Sundar Pichai, CEO de Google, affirme que le projet Dragonfly est en très bonne voie. Le nouveau moteur de recherche destiné à la Chine, respectant de facto la censure mise en place par le pays, serait «capable de répondre à plus de 99% des requêtes effectuées». Si ce projet ne fait pas l’unanimité, y compris chez les employés de Google, la compagnie a longuement mûri sa réflexion quant au marché chinois (après s’en être retiré il y a 8 ans).

Sa décision serait basée sur «un constant équilibrage de ses valeurs», parmi lesquelles «l’accès à l’information pour tous, la liberté d’expression et la confidentialité des données». Finalement, la possibilité de remettre la main sur 20% des utilisateurs mondiaux d’internet aura fait loi.

Condamné pour abus de position dominante, Google use de son autorité

Tous les industriels écoulant des terminaux Android en Europe devront bientôt s’acquitter de droits de licence s’ils veulent les équiper des applications Google. La firme vient d’annoncer cette décision présentée comme «le moyen de se conformer aux décisions de la Commission européenne».

En juillet dernier, cette dernière condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d’euros pour abus de position dominante. Cette décision pourrait finalement avoir donné à l’entreprise l’occasion idéale de valoriser une considérable base d’apps installées (Android représente à lui seul près de 80% des smartphones livrés dans le monde), résultat de plus de 10 ans de politique de gratuité auprès des utilisateurs et industriels.

Protection de la donnée: Apple fait déteindre le RGPD aux États-Unis

Les utilisateurs d’iPhone et iPad aux États-Unis peuvent désormais avoir accès à toutes les données dont dispose Apple les concernant. Pour ce faire, la firme met à leur disposition le même portail d’accès mis en place en Europe pour respecter le RGPD appliqué depuis mai dernier. Dans un contexte de crise de la confiance, visant particulièrement les GAFA (le scandale Cambridge Analytica de Facebook encore en mémoire), Apple entend se démarquer de ses rivaux et montrer patte blanche.

En plus de diffuser les bienfaits du RGPD à d’autres marchés que l’Europe, la firme a aussi récemment revu à la hausse les normes en matière de politique de confidentialité de son App Store pour imposer des règles strictes aux développeurs tiers d’applications.