ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Aéroports

59% des vacanciers partent du Findel



Nul doute que l’arrivée de EasyJet va encore accroître l’importance du Findel. (Photo : David Laurent / Wide / archives)

Nul doute que l’arrivée de EasyJet va encore accroître l’importance du Findel. (Photo : David Laurent / Wide / archives)

Selon le Statec, l’aéroport de Luxembourg regagne du terrain face à Francfort-Hahn. En 2011, les résidents ont dépensé 2,3 milliards d’euros pour leurs voyages de loisirs.

Avant de connaître les effets de la mauvaise météo sur les vacances des Luxembourgeois cette année, le Statec s’est penché sur la saison 2011. Il ressort notamment de la publication « Regards sur le volume du tourisme et le comportement de voyages des résidents » que plus de la moitié des voyages de loisirs effectués en avion se font à partir de l’aéroport du Findel.

La part de marché de l’aéroport luxembourgeois pour les voyages de loisirs atteignait 58,6 % en 2011, contre 52,4 % en 2007. Francfort-Hahn, qui accueille notamment la compagnie low-cost Ryanair, a reculé dans le même temps de 23,6 % à 16,6 %. Viennent ensuite Bruxelles-Charleroi, où opère également Ryanair, avec une part de marché de 6,8 %, Bruxelles-Zaventem (3,6 %) et Francfort (3,5 %).

Le Statec note que 42 % des voyages de loisirs sont effectués avec la compagnie Luxair, devant Ryanair, avec une part de marché de 21 % et Lufthansa (4,1 %).

Arrivée de EasyJet

Nul doute que l’arrivée de EasyJet au Findel, qui va desservir Londres à partir de la rentrée, va encore accroître l’importance de l’aéroport de Luxembourg, face à ses concurrents de la Grande Région.

Toujours selon le Statec, près de 80% des résidents luxembourgeois ont entrepris au moins un voyage de loisirs (comprenant au moins une nuitée) en 2011. Ils étaient 74,6 % en 2010, 83,7 % en 2009, 83,1 % en 2008 et 78,9 % en 2007.

Globalement, les résidents ont effectué 1,3 million de voyages en 2011, avec un total d’environ 9,3 millions de nuitées.

La France, première destination

En 2011, le Statec a évalué la dépense totale des résidents pour voyages de loisirs à quelque 2,3 milliards d’euros, dont 1,9 milliard d’euros pour les séjours comprenant au minimum quatre nuitées. « Les premiers bénéficiaires des dépenses touristiques des résidents du Grand-Duché étaient la France (420 millions d’euros), l’Allemagne (230 millions d’euros) et l’Espagne (220 millions d’euros) », note le Statec.

L'an dernier, la dépense moyenne par voyage a atteint 1.745 euros ou 660 euros par personne. C’est plus que l’an dernier (1.732 euros), mais moins que les années précédentes : 1.787 euros en 2009, 1.824 en 2008 ou 1.853 en 2007. En 2002, les dépenses pour voyages de loisirs atteignaient 1.600 euros.