ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

mobilité

Moovee: des trottinettes aux voitures partagées



253664.jpg

Le cabinet d'avocats Arendt & Medernach a été séduit par la formule de Moovee. (Photo: Arendt & Medernach)

Les voitures partagées connaissent un certain succès à Luxembourg. La jeune entreprise Moovee a voulu aller plus loin que ses concurrents, en proposant une solution multiple de mobilité allant des trottinettes aux vélos partagés, en passant par la voiture et les camionnettes. 

La mobilité à Luxembourg cause de sérieux soucis aux nombreux travailleurs qui se rendent en centre-ville quotidiennement. Pour contrer les embouteillages causés par le flux trop important de véhicules et les nombreux travaux qui quadrillent la ville, les entreprises de flotte partagée proposent des solutions alternatives. À l’image de Moovee, qui mise sur une proposition multiple

«L’idée, c’est de répondre aux problématiques de mobilité des entreprises en passant par le partage. Mais on ne se limite pas à la voiture. Notre application regroupe aussi des services de partage de trottinettes, vélos, scooters et véhicules utilitaires», décrit fièrement Sébastien Berthelot, CEO de Moovee, qui considère que la voiture n’est pas toujours le meilleur moyen de se déplacer à Luxembourg.

La toute jeune entreprise, dont la structure a été créée en 2018, souhaite aussi concilier les besoins professionnels et privés. Ainsi, un collaborateur abonné au système via son entreprise pourra également solliciter la location d’une camionnette pour son déménagement privé. Cette location lui sera toutefois facturée par son entreprise, mais à un prix avantageux.

Une formule à la carte

La formule est déclinable selon les besoins de chaque société. Plusieurs ont déjà été séduites. Arendt & Medernach, Deloitte ou l’Université du Luxembourg utilisent déjà cette solution évolutive. «Chez Arendt & Medernach, la société offre des BMW i3 à ses employés. Mais s’ils souhaitent rentrer chez eux avec le véhicule, ils doivent payer 15 euros la soirée ou 45 euros pour le week-end. Ils disposent également de vélos électriques. Chaque entreprise définit sa table de prix en fonction de ce qu’elle veut offrir à ses salariés», précise Sébastien Berthelot.

Pour l’heure, Moovee dispose de 55 voitures, 45 vélos, 20 trottinettes et 14 véhicules utilitaires dans sa flotte. L’objectif étant d’atteindre une centaine de voitures d’ici la fin de l’année. «On est en phase de développement commercial. On a pas mal de projets avec d’autres sociétés luxembourgeoises, surtout des banques, cabinets d’avocats et administrations. On a l’objectif de devenir l’opérateur privé de référence pour tout ce qui concerne la mobilité au Luxembourg», lance le CEO.

Avec près de 300.000 euros de chiffre d’affaires, Moovee espère continuer son développement et convaincre les Luxembourgeois, encore trop frileux sur les deux-roues, que ce moyen de transport pourrait révolutionner la mobilité en ville.