ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Caroline Mart (Journaliste chez RTL)

«Moins un problème de genre que d’habitude»



225859.jpg

Caroline Mart: «Il y a une normalisation ou banalisation du ‘leadership’ féminin, et c’est une très bonne chose.» (Photo: Anthony Dehez)

En amont du 10x6 Female leadership qui se déroulera le mercredi 27 mars au Centre culturel Tramsschapp, l’une des oratrices, Caroline Mart (journaliste chez RTL), nous partage sa vision du leadership.

Selon vous, y a-t-il des particularités propres au leadership féminin?

Caroline Mart. – «Les femmes ne sont, a priori, ni meilleures ni plus mauvaises ‘leaders’ que les hommes. Mais étant encore plus rares, elles sont perçues différemment des hommes et ce n’est pas toujours aisé de trouver sa place parmi des confrères masculins ni de se faire respecter au même point par une équipe. Moins un problème de genre que d’habitude et de masse critique.

Si vous deviez vous attribuer un qualificatif parmi «leader», «mentor» et «influenceuse», lequel choisiriez-vous? Pourquoi?

«Mentor, et cela pour des jeunes dans l’équipe, quel que soit leur sexe. L’élément de transmission m’intéresse bien davantage que celui d’exercer une autorité de ‘cheffe’ et encore moins de hiérarchie. Et mentor implique naturellement aussi l’aspect de responsabilité et de prise de décision.

Avez-vous dû adapter votre leadership au fur et à mesure des échelons que vous avez gravis?

«Bien sûr, les conditions et l’environnement ayant changé, on s’adapte forcément (moins de batailles à mener) et évolue aussi par sa propre expérience avec les années. Cette expérience et ancienneté, ainsi que le fait qu’il y ait de plus en plus de femmes, fait que cela devient plus facile de se faire respecter. Il y a une normalisation ou banalisation du ‘leadership’ féminin, et c’est une très bonne chose.»

Vous pouvez vous inscrire au 10x6 Female Leadership sur le site du Paperjam Club .