POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Nouvelle initiative

Luxembourg, fournisseur de données spatiales



241492.jpg

La lutte contre la pollution au NO2, repéré par le satellite Sentinel-5 P, est une des applications possibles des données de Copernicus que la LSA va proposer à de nouveaux acteurs économiques. (Photo: Copernicus)

Le directeur de l’Agence spatiale luxembourgeoise, Marc Serres, a annoncé, mercredi, au dernier jour de l’ICT Spring, le lancement de son LSA Data Center. Objectif: doper le développement de services à partir des données de l’espace.

C’est le carburant financier du court terme: l’observation de la Terre depuis l’espace pourrait permettre à toute une série d’acteurs et de nouveaux acteurs de développer de nouveaux services et applications.

241472.jpg

Le directeur de l’Agence spatiale luxembourgeoise au forum de l’espace de l’ICT Spring. (Photo: DR/Paperjam)

«De plus en plus de données sont produites et sont cruciales pour des sociétés, elles sont des opportunités pour les entrepreneurs. Comme pour les situations d’urgence. Hier, Simonetta Di Pippo (directrice des affaires spatiales à l’Onu) a expliqué que 40% des projets d’Objectifs du millénaire dépendent de l’espace», a expliqué le directeur de l’Agence spatiale luxembourgeoise, Marc Serres , hier après-midi, lors du forum de l’espace de l’ICT Spring.

Mais comment avoir accès à ces données de l’espace? Mercredi après-midi, Marc Serres a présenté le LSA Data Center. Ce centre de données basé à Betzdorf donnera accès aux données du  programme spatial européen Copernicus  par les images de Sentinel 1 et 2.

Un autre accès sera possible aux missions de l’Agence spatiale européenne et de Spire Luxembourg.

Copernicus produit chaque jour autant de données qu’une année et demie de films en haute définition.

«L’initiative de la LSA n’est que le premier pas pour faciliter l’accès aux données de l’espace, avec la volonté de stimuler de nouveaux services depuis Luxembourg comme un hub de services commerciaux en Europe», a indiqué M. Serres.

Des applications pourraient être mises au point dans le domaine maritime, environnemental, de la mobilité, de l’aviation, de la santé ou de l’industrie du satellite.

Le LSA Data Center  est la première partie d’un programme plus complet sur lequel travaille l’Agence spatiale luxembourgeoise «Access to space», qui vise à soutenir l’émergence d’une économie basée sur la donnée et accélérer la transformation digitale de nombreux secteurs.