LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Art contemporain

La Luxembourg Art Week 2021 se tiendra dans un nouveau lieu



La nouvelle édition de la Luxembourg Art Week 2021 a été présentée au Casino Luxembourg, en présence de la ministre de la Culture, Sam Tanson. (Photo: Paperjam)

La nouvelle édition de la Luxembourg Art Week 2021 a été présentée au Casino Luxembourg, en présence de la ministre de la Culture, Sam Tanson. (Photo: Paperjam)

La foire d’art contemporain Luxembourg Art Week se tiendra du 12 au 14 novembre prochains, non plus à la Halle Victor Hugo, mais sous une vaste tente sur le champ du Glacis.

Pour sa septième édition, la Luxembourg Art Week déménage. La Halle Victor Hugo est en effet mobilisée pour le centre de vaccination contre le Covid-19 jusqu’à une date indéterminée, ce qui ne permettait pas aux organisateurs de planifier une ouverture de la foire dans ce lieu. Aussi, Alex Reding et son équipe ont cherché des alternatives, «dont des lieux insolites, comme la gare fantôme au Findel ou les anciennes usines Heintz van Landewyck à Hollerich. Mais aucun de ces lieux ne remplissait tous les critères nécessaires à l’organisation de la foire» explique son fondateur. Aussi, s’inspirant des lieux éphémères qui sont créés pour ce même type d’événements à l’international, c’est finalement la solution d’une vaste et solide tente qui a été retenue. D’une taille de 90mx50m, elle sera installée sur le champ du Glacis et proposera 4.500m2 de surface d’exposition, soit environ 30% de plus qu’avec la Halle Victor Hugo et le Lycée de garçons réunis. «Cette augmentation de surface donne aussi la possibilité à d’autres galeries de participer, puisque nous pouvons installer 12 stands supplémentaires.» Une solution qu’Alex Reding espère bien maintenir à l’avenir.

78% de galeries étrangères

Au total, 80 exposants participeront à cette édition 2021, dont 78% de galeries étrangères, la sélection reprenant celle de 2020, puisque la foire n’avait finalement pu se dérouler qu’en version virtuelle l’année dernière. On retrouvera les habituelles répartitions «Main section» pour les galeries établies, «Take off» pour la scène émergente, et la partie «Focus», qui, cette année encore, est réservée aux galeries bruxelloises. La découverte numérique de la foire est également maintenue. Cette offre, mise en place pour pallier les contraintes sanitaires en 2020, a rencontré un vif succès, ce qui a incité les organisateurs à poursuivre cette manière de visiter la foire.

Mais la Luxembourg Art Week, c’est aussi une plateforme avec un programme culturel qui complète la foire. C’est ainsi qu’un colloque intitulé «L’art aujourd’hui. Institutions et métiers» est mis en place avec l’Université du Luxembourg, qu’un cycle de conférences est réalisé en collaboration avec la LAFA, et que le Mudam propose un cycle de performances dans le cadre de l’exposition «Freigeister». Le Casino, quant à lui, accueillera la soirée d’ouverture et tout un programme autour de l’exposition de Karolina Markiewicz et Pascal Piron. Tout ceci sans oublier la tenue du Salon du CAL.