POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Finances publiques

Le budget de l’État sera voté le 25 avril



André Bauler préside la commission finances et budget et a été désigné rapporteur du budget 2019. (Photo: Paperjam/archives)

André Bauler préside la commission finances et budget et a été désigné rapporteur du budget 2019. (Photo: Paperjam/archives)

Le rapport sur le budget 2019 de l’État sera rendu par le rapporteur André Bauler (DP) le 23 avril, pour un vote le 25 avril.

Le ministre des Finances Pierre Gramegna  déposera son budget 2019 le 5 mars prochain. André Bauler (DP), chargé de  coordonner les travaux législatifs autour de celui-ci, fera son rapport le 23 avril. Le budget de l’État devrait ensuite être voté le 25 avril.

«Le dépôt du budget est en effet prévu le 5 mars», confirme André Bauler à Paperjam. «Une réunion de la commission des finances et du budget, que je préside également, aura lieu l’après-midi même. La dernière entrevue au sujet du budget 2019 est prévue pour le 5 avril.»

Le rapport quant au projet de loi encadrant le budget des recettes et des dépenses sera donc effectué le 23 avril. Une tâche qu’André Bauler compte assumer avec beaucoup de sérieux. «C’est une mission qu’un député ne remplit en général qu’une seule fois», souligne-t-il. «Personnellement, je ne connais pas de collègue député qui ait été rapporteur deux fois du projet de loi sur le budget.»

La digitalisation comme fil rouge

Sur les chiffres et les arbitrages, il ne dira rien, tenu par le secret tant que le budget n’est pas déposé. Il a par contre déjà travaillé sur la partie politique du rapport. «Chaque rapporteur angle son rapport sur un thème qui lui tient particulièrement à cœur.

L’an passé, Joëlle Elvinger  avait évoqué la jeunesse. Il est déjà aussi question, par exemple, de développement social», relève André Bauler. Qui pour sa part évoquera la digitalisation.

«Quels sont les investissements stratégiques à envisager? Quelles seront les manœuvres à entreprendre ces prochaines années? Quid de la blockchain? Des nouvelles technologies dans le domaine de la finance? Le digital sera un élément-clé de notre société. Aussi dans un domaine comme celui des soins de santé. Afin de bien le comprendre, je me suis rendu récemment dans un hôpital de Luxembourg pour en discuter avec les professionnels. Nous devons donc nous demander comment saisir au mieux les apports de la digitalisation pour les mettre au service de l’humain, en tenant compte aussi des dangers qu’ils peuvent amener, sans en avoir peur. C’est un domaine que je trouve passionnant.»