ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Fintech

Kneip victime d’une cyberattaque



Un nouveau grand nom de l’économie luxembourgeoise est touché par une cyberattaque: Kneip, un des fleurons de l’information financière. (Photo: Shutterstock)

Un nouveau grand nom de l’économie luxembourgeoise est touché par une cyberattaque: Kneip, un des fleurons de l’information financière. (Photo: Shutterstock)

Dans un communiqué paru ce vendredi matin, Kneip indique être victime d’une cyberattaque, sans en préciser la nature. Pour l’instant, aucune donnée ne semble avoir été volée.

Au lendemain des Luxembourg Internet Days , où il a beaucoup été question de la recrudescence des cyberattaques depuis le début de l’année, Kneip annonce, ce vendredi matin, en être victime à son tour, après d’autres grands noms luxembourgeois comme Giorgetti ou Cactus .

À 8h, le site internet fonctionnait normalement, signe que l’on parle bien d’une attaque sur les infrastructures de la société fondée par Bob Kneip et spécialisée dans l’information financière. 

«Des mesures de précaution ont été prises rapidement pour contenir le problème, et à ce stade, rien ne prouve que des données aient été divulguées», dit le communiqué, signé d’une agence de relations publiques londonienne. «Nous avons informé nos clients et continuons d’être en contact permanent avec eux. Les systèmes concernés ont été identifiés, et l’équipe de crise de Kneip, soutenue par une équipe de spécialistes en cybersécurité, travaille sur le sujet pour assurer une perturbation minimale de notre service et pour le restaurer complètement dans les plus brefs délais.»

Kneip a signalé l’affaire à la police et en a informé la CSSF, dit encore le texte.

Avec le confinement et le basculement de nombreux salariés en télétravail, les hackers s’en sont donné à cœur joie. Et même si le fishing reste l’attaque préférée au Luxembourg (vol de données à partir d’un e-mail), il y a fort à parier que l’on soit plutôt dans le cas d’un ransomware.

Selon le dernier bulletin «météo» de la Cyberforce de Post, pour le troisième trimestre, le nombre d’attaques est repassé sous les 90 en septembre.