POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

France

Jean Castex nommé Premier ministre de Macron



Le haut fonctionnaire membre des Républicains a dirigé la coordination de la sortie de confinement. Proche de Nicolas Sarkozy et directeur de cabinet de Xavier Bertrand, il est aussi maire depuis 2008 d’une petite commune du Gers. (Photo: Ville de Prades)

Le haut fonctionnaire membre des Républicains a dirigé la coordination de la sortie de confinement. Proche de Nicolas Sarkozy et directeur de cabinet de Xavier Bertrand, il est aussi maire depuis 2008 d’une petite commune du Gers. (Photo: Ville de Prades)

Action, réaction: l’Élysée n’a pas traîné avant de nommer un nouveau Premier ministre. Jean Castex, coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement et délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques et aux grands événements sportifs, remplace Édouard Philippe.

«Un haut fonctionnaire qui connaît parfaitement le monde de la santé et qui est redoutable d’efficacité.» Le 2 avril, lors de sa nomination au poste de coordonnateur de la stratégie de déconfinement, le Premier ministre, Édouard Philippe, avait salué ce commis de l’État, peu connu du grand public.

À 55 ans, le maire de la petite commune de Prades, où il a d’ailleurs été très largement réélu avec 76% des suffrages lors du premier tour des municipales, est membre du parti Les Républicains; il est également proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Il avait soutenu la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012.

Sorti en 1991 de l’ENA, admis à la Cour des comptes, Jean Castex choisit un poste de directeur des affaires sanitaires et sociales dans le Var. Puis il rejoint la préfecture avant de devenir, en 2005-2006, directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins au ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale. C’est là que Xavier Bertrand le repère et en fera son directeur de cabinet à deux reprises, d’abord au ministère de la Santé (2006-2007) puis celui du Travail (2007-2008).