PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Fusion

Intesa Sanpaolo a lancé une offre de 5 milliards sur UBI



Intesa Sanpaolo veut se renforcer sur un marché italien qui devrait se consolider. (Photo: Shutterstock)

Intesa Sanpaolo veut se renforcer sur un marché italien qui devrait se consolider. (Photo: Shutterstock)

Méga fusion dans le monde bancaire italien. La première banque du pays, Intesa Sanpaolo, a fait une offre amicale sur UBI Banca, troisième banque transalpine, pour créer un géant européen.

Cinq milliards d’euros. C’est la somme mise sur la table par Intesa Sanpaolo pour le rachat d’UBI Banca. La somme est importante, et le deal l’est tout autant puisqu’il aurait pour conséquence la fusion entre la première et la troisième banque italienne.

L’Offre publique d’échange jugée amicale de Intesa Sanpaolo a été lancée dans la nuit de lundi à mardi de cette semaine. L’objectif recherché est de pouvoir s’agrandir dans un marché italien encore fortement morcelé mais en voie de consolidation.

Nées de fusions

UBI Banca est d’ailleurs déjà née d’une fusion, celle de BPU et de Banca Lombarda e Piemontese en 2007. Ensemble, les deux banques formeraient un géant européen détenant environ 1.100 milliards d’euros d’actifs en provenance de la clientèle.

Intesa Sanpaolo, née également de la réunion des banques Intesa et Sanpaolo en 2007, revendique déjà 18% des dépôts et 17% des crédits sur le marché transalpin.

Le management d’Intesa Sanpaolo espère pouvoir boucler l’opération d’ici la fin de l’année. Et annonce déjà que la fusion ne sera pas sans conséquence pour le personnel. Il prévoit en effet le départ volontaire de 5.000 employés. Une opération qui serait suivie par l’engagement de 2.500 nouveaux profils.