LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Prix de l’innovation artistique COVID 2020

L’innovation artistique récompensée



L’exposition «Jamais peut-être» de Nora Wagner est un des projets récompensés par ce Prix de l’innovation artistique Covid 2020.  (Photo: Nora Wagner)

L’exposition «Jamais peut-être» de Nora Wagner est un des projets récompensés par ce Prix de l’innovation artistique Covid 2020. (Photo: Nora Wagner)

Pour saluer les initiatives artistiques réalisées dans le cadre des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, le ministère de la Culture vient de décerner le Prix de l’innovation artistique Covid 2020.  

La pandémie de Covid-19 contraint le secteur de la culture, qui ne peut mener ces activités comme d’ordinaire. Mais certains artistes, associations et institutions culturelles n’ont pas baissé les bras pour autant et se sont démenés pour trouver des solutions innovantes qui permettent de poursuivre la création et la diffusion des arts.

Aussi, le ministère de la Culture, pour soutenir et récompenser ces efforts, a initié le Prix de l’innovation artistique Covid 2020. Ce prix doté récompense deux catégories: Artistes ou collectifs d’artistes d’une part (5.000€), et Structures ou associations culturelles (9.000€), d’autre part.

C’est ainsi que l’artiste Nora Wagner est récompensée pour son exposition «Jamais peut-être», pour la première catégorie. Son projet explorait de nouvelles façons de présenter l’art plastique sur internet et soulignait l’importance du dialogue en impliquant trois autres artistes dans son projet (Carole Louis, Trixi Weis et Aurélie d’Incau). L’un après l’autre, les artistes ont pris possession d’un espace d’exposition virtuellement créé, transformant, complétant ou même détruisant les œuvres des artistes précédents.

Exemple de performance réalisée pendant «Jamais peut-être» de Nora Wagner. (Photo: Nora Wagner)

1 / 2

Exemple de performance réalisée pendant «Jamais peut-être» de Nora Wagner. (Photo: Nora Wagner)

2 / 2

Le prix pour la catégorie Structures ou associations culturelles est double, puisqu’il revient aux Théâtres de la Ville de Luxembourg et au Kinneksbond, Centre culturel Mamer, qui ont collaboré en cette période de manière remarquable et solidaire en initiant de nouvelles commandes permettant à la fois de démarrer la saison avec succès et dans le respect des mesures sanitaires, tout en répondant de manière créative à cette situation de crise.

La pièce «Intérieur Nuit – Extérieur Kate» fait partie des œuvres commandées par les Théâtres de la Ville de Luxembourg et le Kinneksbond Centre culturel Mamer. (Photo: Bohumil Kostohryz)

La pièce «Intérieur Nuit – Extérieur Kate» fait partie des œuvres commandées par les Théâtres de la Ville de Luxembourg et le Kinneksbond Centre culturel Mamer. (Photo: Bohumil Kostohryz)

L’autre projet récompensé dans cette catégorie est «Window Loving» initié par Frédérique Buck de l’asbl Grand H  qui a offert aux habitants d’une résidence pour personnes âgées des petits spectacles donnés depuis le trottoir situé en face de la résidence.

À travers ces projets, le ministère de la Culture entend honorer la résilience et la créativité d’un secteur culturel durement affecté par les restrictions et les fermetures répétées.

«Par ce prix, nous souhaitons mettre en valeur non seulement les fantastiques travaux réalisés par les lauréats, mais également ceux de tout un secteur. Ces derniers mois ont certainement exposé la vulnérabilité du secteur culturel face à une crise sanitaire, mais ils n’en ont pas moins mis en évidence la solidarité et l’incroyable énergie avec laquelle ont été développés de nouveaux moyens de créer», a déclaré Sam Tanson  (Déi Gréng), ministre de la Culture.

Un comité de présélection, constitué des agents du ministère de la Culture, a soumis plusieurs propositions au jury, composé de Olivier Frank (directeur de l’Institut Pierre Werner), Simone Molitor (journaliste culturelle, Lëtzebuerger Journal) et de Marc Thill (journaliste culturel, Luxemburger Wort). Le jury a évalué les propositions sur base des critères de la qualité et de la pertinence, du professionnalisme, de l’impact et du rayonnement, de la démarche partenariale, ainsi que de l’audience et du type de publics atteints.