POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

J-1

L’ING Night Marathon, une vitrine pour la Ville



243591.jpg

Les échevins à la Mobilité, Patrick Goldschmidt (3 e en partant de la gauche), et des Sports, Simone Beissel, le 21 mai dernier lors de la présentation de la 14 e édition de l’ING Night Marathon à la presse. (Photo: Photothèque de la Ville de Luxembourg)

Plusieurs centaines d’employés de la Ville de Luxembourg sont mobilisés pour l’ING Night Marathon, un des événements incontournables pour l’image de la capitale à l’étranger. Certains employés communaux seront à l’œuvre. Et d’autres au cœur de la course.

Qu’il s’agisse de sportifs ou de supporters des coureurs, les milliers de personnes qui convergeront ce samedi vers les rues de la capitale représentent aussi pour certains de futurs visiteurs potentiels pour la Ville de Luxembourg, qui conçoit l’ING Night Marathon comme une carte de visite.

Outre les événements populaires comme la Fête nationale ou la Schueberfouer,  la course sportive, avec ses 16.000 coureurs venant de 38 pays  différents, fait donc partie du calendrier des incontournables.

Ces événements mobilisent de nombreuses équipes de l’administration communale, qui officie aussi en tant que coorganisateur, avec la société Step by Step.

Simone Beissel , échevin en charge des sports, évoque cette importance:

Et pour que la fête sportive soit accessible à tous, la Ville a souhaité poursuivre l’initiative de la course Roll&Run, dont le départ sera donné à 18h10 au Glacis. D’une distance de 4,3km ou de 8,6km, elle est ouverte aux équipes de personnes valides et de celles à besoins spécifiques et se déplaçant, par exemple, en fauteuil roulant.

Simone Beissel, échevin en charge des sports, revient sur cette initiative:

La mobilité, clé de la réussite

Mais avant que le départ de la 14e édition ne soit donné sur le coup de 19h à Luxexpo, les équipes communales auront dû mettre en place les adaptations nécessaires en termes de mobilité. Et de sécurité.

Le mot d’ordre est clair du côté des échevins présents lors de la présentation de la course sportive le 21 mai dernier: la ville doit rester accessible autant que possible.

Patrick Goldschmidt , échevin en charge de la mobilité, évoque les principaux défis liés à une telle organisation:

À noter que le fonctionnement des transports en commun – dont le tram – sera adapté en fonction du déroulement de la course, de même que l’accès aux quartiers concernés. La Ville de Luxembourg recommande de préparer sa venue en ville durant la soirée en visitant les sites de référence:  marathon.vdl.lu , luxtram.lumobiliteit.lu  et  ing-night-marathon.lu .

Une «hotline» téléphonique est aussi disponible dès à présent et jusqu’à la fin du marathon via le 4796-3846.

450 employés communaux sur le pont

Autre volonté affichée par les édiles communaux: réduire, autant que possible, l’impact de la course sur l’environnement.

Parmi les mesures annoncées, citons, entre autres, l’usage de gobelets réutilisables et consignés aux stands de vente, le perfectionnement du système de tri des déchets, la distribution d’eau du robinet ou encore la distribution de repas à base de produits biologiques et locaux servis sur le site de Luxexpo The Box.

Pour faire en sorte que l’ensemble du dispositif fonctionne sur le terrain, plus de 450 employés des services communaux aussi divers que la Circulation, les Eaux, l’Hygiène, l’Office du tourisme, la Maintenance, les Fêtes et marchés ou encore la Voirie sont impliqués avant, pendant et après l’événement.

500 coureurs aux couleurs de la Ville

Et lorsqu’ils ne seront pas occupés à sécuriser la course ou à gérer ses aspects logistiques, les personnels seront, pour certains, sur le départ de l’une des distances.

Comme les années précédentes, la Ville de Luxembourg figure parmi les principales équipes formées par différentes entreprises ou institutions.

500 jeunes et adultes prendront le départ aux couleurs de leur employeur, dont 11 marathoniens et 85 pour le semi-marathon.

321 enfants des foyers scolaires de la Ville compléteront cette importante équipe. Ils sont inscrits au Minimarathon (4,2km) ou au Mini Minimarathon (1km). Ils seront accompagnés par 75 éducateurs, ainsi que par des moniteurs du service Sports.

Une manière de vivre collectivement un sport pourtant individuel.