PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Fonds d’investissement

Ilavska Vuillermoz visée par un avertissement de la CSSF



La CSSF a délivré un avertissement contre une société très active ces dernières semaines. Ses fondateurs ont assuré qu’ils répondraient aux exigences du régulateur financier. (Photo: Shutterstock)

La CSSF a délivré un avertissement contre une société très active ces dernières semaines. Ses fondateurs ont assuré qu’ils répondraient aux exigences du régulateur financier. (Photo: Shutterstock)

La Commission de surveillance du secteur financier a émis un avertissement contre la société d’investissement Ilavska Vuillermoz. Ses deux fondateurs, Laurent Hengesch et Alain Wildanger, réaffirment leur volonté de transparence.

Ce n’est pas une structure exotique venue d’une contrée non identifiée qui avancerait le fait d’être régulée au Luxembourg pour vendre des produits financiers. La sàrl Ilavska Vuillermoz a multiplié, ces dernières semaines, les annonces d’investissements, comme jeudi dans la fintech Finleap, et de recrutement, comme ce mercredi avec celui de l’ex-managing director de KPMG, Georges Bock .

L’avertissement lancé par la Commission de surveillance du secteur financier, ce jeudi après-midi, a surpris. «Cette entité ne dispose ni d’un enregistrement ou d’une autorisation en tant que gestionnaire de fonds d’investissement alternatifs au sens de la loi modifiée du 12 juillet 2013 relative aux gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs, ni d’un agrément en tant que société de gestion répondant aux conditions du chapitre 15 ou 16 de la loi modifiée du 17 décembre 2010 concernant les organismes de placement collectif au ou à partir du Luxembourg.»

«Nous prenons cet avertissement très au sérieux et nous avons contacté la CSSF pour les assurer que nous leur fournirons toutes les informations nécessaires pour résoudre la situation», expliquent les deux fondateurs, Laurent Hengesch et Alain Wildanger, dans un communiqué à la demande de Paperjam, «afin d'être le plus transparents possible, nous avons contacté notre réseau pour l’informer de l’avertissement. Nous tiendrons à la fois la CSSF ainsi que nos partenaires informés de tous les développements.»

Rien à voir, assurent-ils aussi, avec leur nouveau projet de fonds d’investissement Ilavska Vuillermoz PE Fintech, couvert dans plusieurs articles de presse ce mercredi. La société a des investissements dans 10 start-up et entreprises, dont N26, Investify ou Element. Jeudi, elle avait annoncé un nouvel investissement dans la fintech Finleap, dans un tour de table à 22 millions d’euros mené par SBI, un des principaux capital-risqueur du Japon.

La sàrl est l’actionnaire unique de cinq sociétés en commandite simple.