POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

esa

Le hub européen de la cybersécurité spatiale sera belge



291229.jpg

L’espace est de plus en plus souvent la cible d’attaques digitales malveillantes. (Photo: Shutterstock)

C’est à Redu, à quelques dizaines de kilomètres du Luxembourg, que les spécialistes tenteront de déjouer les cyberattaques qui visent parfois l’Agence spatiale européenne.

Le centre de l’Agence spatiale européenne (ESA) de Redu a été choisi afin d’accueillir le nouveau centre opérationnel de référence en matière de cybersécurité. Un joli coup qui va renforcer un peu plus encore l’excellente réputation de la Belgique dans le domaine spatial. Et faire grossir les emplois du site situé à quelques dizaines de kilomètres du Luxembourg. 

Une enveloppe de 37 millions d’euros

Le projet est ambitieux et a donc été doté d’une première enveloppe de financement à hauteur de 27 millions d’euros. L’exécutif de l’ESA en apportera 10 de plus. De nombreuses opportunités au niveau industriel et dans le domaine scientifique devraient en découler.

Les équipes devront déjouer les cyberattaques dont le domaine spatial européen est de plus en plus la cible. Les enjeux sont de taille puisqu’un acte malveillant pourrait avoir des conséquences sur les applications des smartphones, les GPS, mais aussi les trajectoires des satellites, des drones de livraison ou des futurs véhicules autonomes.

Le centre de l’ESA est installé à Redu depuis 1968. Il abrite un centre de contrôle d’opérations, mais aussi le centre de backup de sécurité du programme Galileo. 250 personnes y travaillent et contribuent à l’excellente réputation internationale du site.