ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Meluxina

Le HPC luxembourgeois entre dans une phase décisive



La salle de Luxconnect, quasiment chirurgicale, qui attend le HPC luxembourgeois depuis le printemps dernier, sera remplie et fonctionnelle à partir du 1er janvier 2021. (Photo: Paperjam)

La salle de Luxconnect, quasiment chirurgicale, qui attend le HPC luxembourgeois depuis le printemps dernier, sera remplie et fonctionnelle à partir du 1er janvier 2021. (Photo: Paperjam)

EuroHPC et Luxprovide, la société mise sur pied par l’État avec Luxconnect, ont publié l’appel à candidatures pour Meluxina, le supercalculateur luxembourgeois. Ce HPC est un projet à plus de 30 millions d’euros.

L’idée d’un supercalculateur luxembourgeois pour l’industrie automobile, la recherche ou les industriels qui en auraient besoin n’est plus qu’une idée devant être abritée dans une des salles de Luxconnect, à Bissen.

Mercredi dernier, l’European High Performance Computing Joint Undertaking et Luxprovide ont publié l’appel d’offres pour l’acquisition, l’installation et la maintenance, pendant 60 mois, d’un supercalculateur, dont la vitesse atteindrait 10 pétaflops.

Nom de code: LxP-2019-01-MeluXina .

Difficile de se rendre compte de ce que cette vitesse veut dire. Mais pour faire les opérations qu’un HPC à 10 pétaflops peut faire en une seconde, il faudrait faire tourner une machine plus classique pendant 36,2 millions d’années.

Si l’on se fie au dernier classement du Top500 de Berkeley , cet ordinateur se classerait avant la 20e place en termes de puissance de calcul, entre le Marconi Intel Xeon de Cineca et le DGX SuperPOD de Nvidia.

Meluxina opérationnel le 1 er janvier 2021

Les candidats, qui devraient être trois ou quatre au maximum, selon les documents officiels, ont jusqu’au 26 février à minuit pour envoyer leur offre. Après une nouvelle phase de discussions, les résultats devraient être connus le 9 juin, et les contrats, signés à la mi-juin. Meluxina devra être installé complètement en octobre et, après une période de tests, devrait être prêt à fonctionner le 1er janvier 2021.

Les candidats devront démontrer avoir installé un des top500 depuis 2014 – s’il est écologique, ce sera considéré comme un avantage –, démontrer leur capacité à développer un projet de cette nature en si peu de temps, mais surtout présenter un concept sur une petite soixantaine de pages. Les deux tiers des points seront attribués à partir de ce concept.