ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Exportation

Genaveh et ses chocolats au Bon Marché de Paris



La Grande Epicerie veut soutenir les jeunes artisans créateurs. (Photo: La Grande Epicerie)

La Grande Epicerie veut soutenir les jeunes artisans créateurs. (Photo: La Grande Epicerie)

La chocolaterie artisanale de Steinfort a attisé l’appétit des responsables de La Grande Epicerie du Bon Marché Rive Gauche de Paris. Une bonne nouvelle pour l’équipe d’Alexandra Kahn, à quelques jours d’une fête de Pâques particulière cette année. Et qui va rimer avec vente en ligne et drive-in.

Les rayons de soleil sont toujours appréciés en période de crise. Celui qui baigne l’atelier de la chocolaterie artisanale Genaveh de Steinfort est en provenance de Paris.

Depuis le jeudi 26 mars et jusqu’au 13 avril, les productions de l’entreprise dirigée par Alexandra Kahn sont en effet proposées aux clients de La Grande Epicerie de Paris du Bon Marché de la Rive Gauche.

L’enseigne emblématique et historique de la capitale française propose de nouveaux produits «se distinguant par leur concept, leurs saveurs et leur qualité», indique son site internet. «La Grande Epicerie de Paris a choisi d’aller plus loin en soutenant de jeunes marques à l’étape de leur lancement» avec «un espace dédié, imaginé comme un lieu de partage et de découverte».

Au fil des contacts maintenus depuis un an et demi avec les responsables du magasin, Alexandra Kahn les a convaincus. Elle dispose d’un créneau stratégique qui précède une fête de Pâques particulière cette année en raison de la crise du coronavirus.

«Nous devions effectuer une animation de dégustation sur place qui a été annulée, mais La Grande Epicerie a maintenu la commande, car ils ont eu un gros coup de cœur pour notre marque, nos produits et le packaging», se réjouit Alexandra Kahn,  qui a repris la chocolaterie fin 2017 et lui a donné un nouvel élan .

L’espace dédié à la chocolaterie de Steinfort. La Grande Epicerie

L’espace dédié à la chocolaterie de Steinfort. La Grande Epicerie

Entre-temps, les produits sont proposés dans une trentaine de points de vente au Luxembourg et l’expérience parisienne pourrait ouvrir la voie à l’exportation vers le marché voisin.

À quelques heures de Pâques, qui constitue, avec Noël, un moment fort de l'année,  la boutique de Steinfort est fermée en raison de la crise sanitaire du coronavirus. Mais la chef d’entreprise a ouvert un drive-in et la plate-forme de vente en ligne reste accessible. Un canal digital qui constituait déjà un apport important de ventes en temps normal et qui s’avère être très utile actuellement.

Signe qu’il faut garder espoir en ces temps troubles, Genaveh vient aussi de rentrer ses produits dans les deux boutiques Duty Free de l’aéroport de Luxembourg, juste avant sa fermeture . Mais la sortie de crise n’en sera que plus belle.