ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Portfolio

Les gardiens de l’ombre



Rarement au premier plan dans les médias, ils œuvrent discrètement et efficacement à la protection et à la sécurité digitale des institutions, des entreprises ou des particuliers. Ces experts en cybersécurité ont des cartes de visite impressionnantes face à des menaces grandissantes. 2020 aura été un cauchemar, tant le Covid-19 a secoué les organisations, quelles qu’elles soient.

Koen Maris , cyber­security leader chez PwC. Sa queue de cheval et le Cybersecurity Day en ont fait un perso­n­nage identifié et reconnu au Luxembourg. L’entreprise, répète-t-il à chaque occasion, doit à la fois mettre en place une stratégie de cyber­sécurité et sensibiliser toutes ses équipes aux dangers, devenus encore plus nombreux depuis la crise.

Mathieu Basile, head of Security Operation Center chez Post. Après 17 ans passés à la Sorbonne, chez Orange Business Services et chez EBRC, l’ingénieur sécurité rejoint le Security Operation Center de Post Luxembourg, une organisation de défense qui s’occupe tant des questions de télécom­munications que d’IT. Un rôle complet au cœur de la Cyberforce de l’opérateur historique.

Ercan Kocak, senior cybersecurity officer à l’Incert. Le jeune spécialiste en cyber­sécurité a rejoint Telindus après 10 ans au Crédit immobilier de France. Depuis septembre à l’Incert, il a rejoint le pôle Cybersécurité, qui traite de sujets inter­nes et métiers, notamment avec les hôpitaux, sur le darknet, ou avec l’Organisation internationale pour les migrations des Nations unies.

Thomas Schmidt, manager technical department chez Cegecom. Plus de 20 ans après sa création, Cegecom a su se faire sa place d’opérateur de télécommunications alternatif au Luxembourg et dans la Grande Région, notam­ment en Allemagne, depuis son regroupement sous la bannière Artelis. L’ingénieur allemand y est responsable de la mise en production des services aux clients et du backbone du groupe.

Mathieu Rameau, ingénieur réseaux et sécurité chez Telkea. Diplômé du prestigieux Conservatoire national des arts et métiers, ce spécialiste des réseaux travaille depuis sept ans chez l’intégrateur de services numériques Telkea. Plus de 150 personnes (+66% en trois ans) travaillent chez ce spécialiste du sur-mesure.

Sheila Becker, head of network and information systems’ security (NISS) à l’Institut luxembourgeois de régulation (ILR). Après cinq ans passés à travailler pour la mise en place de la stratégie de cyberdéfense du gouvernement luxembourgeois à l’armée, elle est revenue chez le régulateur des télécoms, l’ILR, où elle avait commencé comme ingénieur. Elle est aussi devenue, fin février, vice-présidente de la Women Cyber Force du Luxembourg.

Anouar Adlani, CTO chez Ebrand Services. Chief technology officer chez EuroDNS puis chief information officer chez vyzVoice, le protégé de Xavier Buck a pris à nouveau la direction de la technologie chez Ebrand Services, spécia­lisée dans la protection des marques et de la réputation des entreprises sur internet. Sa connaissance de l’opérationnel lui permet d’avoir une meilleure approche de ses nouvelles fonctions plus stratégiques.

Jérôme Fritz, Incisco, responsable de la sécurité informatique de la Société nationale des chemins de fer luxembourgeois. Probablement le plus discret des responsables de la sécurité informatique du pays. Pas étonnant, compte tenu de l’importance stratégique des CFL et ses 4.800 employés, ouvriers et cadres qui ont généré en 2019 plus de 910 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Jacques Federspiel, chief information security officer, ou responsable de la sécurité des systèmes d’information, des Hôpitaux Robert Schuman. 2020 aura probablement été une année particulière, parce que les hôpitaux ont dû gérer l’urgence de la pandémie et de ses développements et en même temps l’augmentation spectaculaire des cyberattaques.

Alexandre Dulaunoy, incident manager and cybersecurity researcher au Circl. Le chercheur aura passé 20 ans dans les méandres des cyberattaques pour en démonter les ressorts et proposer inlassablement de revoir ses habitudes en matière de cyber­sécurité. Aujourd’hui, il veille à ce que le busi­ness redémarre le plus vite possible et dans les meilleures conditions pour le Circl.

Cet article a été rédigé pour l’édition magazine de  Paperjam datée d’avril  qui est parue le 24 mars 2021.

Le contenu du magazine est produit en exclusivité pour le magazine, il est publié sur le site pour contribuer aux archives complètes de Paperjam.

Cliquez sur ce lien pour vous abonner au magazine.

Votre entreprise est membre du Paperjam Club? Vous pouvez demander un abonnement à votre nom. Dites-le-nous via  [email protected]