LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Mobilité

Chantier CFL jusqu’AU 21 juillet 

Les frontaliers devront prendre leur mal en patience



255090.jpg

Plus aucun train ne circule entre Bettembourg et Luxembourg depuis le samedi 13 juillet et jusqu’au dimanche 21 juillet prochain. (Photo: Shutterstock)

Depuis ce samedi 13 juillet et jusqu’au dimanche 21 juillet inclus, aucun train ne circule entre Bettembourg et Luxembourg. Les lignes 90 et 60, que fréquentent des milliers de frontaliers, sont impactées. La première matinée n’a pas été de tout repos pour les usagers du train.

Les usagers des lignes 60 et 90 des CFL se rendant à Luxembourg changent leurs habitudes cette semaine. Les CFL avaient en effet annoncé qu’ aucun train ne circulerait entre Bettembourg et Luxembourg  entre le samedi 13 juillet et le dimanche 21 juillet inclus.

La réfection d’une canalisation principale en gare de Bettembourg est effectuée pendant la phase de fermeture, expliquent les CFL. Et les travaux de construction de la nouvelle ligne reliant Luxembourg et Bettembourg se poursuivent. À noter qu’en août, des travaux de voie auront également lieu sur le tronçon fermé.

76 bus et 142 roulements

Résultat, des bus de substitution sont mis en place au départ de Bettembourg, mais également de Thionville. Aux heures de pointe, du lundi au vendredi, les bus circulent comme suit: entre Thionville et Luxembourg, les bus circulent toutes les 5 minutes entre 6h et 9h10, pendant qu’une cadence de toutes les 10 minutes sera assurée entre Luxembourg et Thionville. En fin de journée, les bus entre Luxembourg et Thionville circuleront toutes les 5 minutes entre 16h et 20h.

«La totalité des mesures de substitution sur le tronçon fermé entre Luxembourg et Bettembourg doit être assurée par un ensemble de près de 76 bus avec 142 roulements en semaine (24 bus le week-end)», précisent les CFL. Ces bus circuleront entre Luxembourg – Bettembourg, Luxembourg – Berchem – Bettembourg, Luxembourg – Thionville et Luxembourg – Esch-sur-Alzette.

Pour en savoir plus sur les horaires des trois lignes concernées, cliquez sur celle qui vous concerne:

Ligne 60: Rodange – Esch-sur-Alzette – Luxembourg

Ligne 60a: Luxembourg – Volmerange-les-Mines

Ligne 90: Nancy – Metz – Thionville – Luxembourg

Les lignes RGTR également accessibles

Ces données, c’est pour la théorie. En pratique, on a pu observer quelques couacs pour les frontaliers qui avaient décidé de rester sur les rails ce lundi. Et il faut dire qu’ils ont joué de malchance puisque la gare de Luxembourg a été bloquée en début de matinée suite à la présence de plusieurs camions de pompiers, intervenant sur une détection de fumée.

Sur les réseaux sociaux, les frontaliers ont regretté «un manque d’information» et un nombre «insuffisant de navettes» à Bettembourg, rebaptisée «Bordelbourg» lorsque la situation y devient compliquée.

Le compte Twitter des «Usagers TER Metz Lux» a également rappelé que les lignes RGTR sont accessibles cette semaine avec les abonnements de train. «Certains chauffeurs de ces bus ne sont pas au courant, n’hésitez pas à leur montrer ce document s’ils font des difficultés pour vous laisser monter», explique le post.

Mais si des bus peuvent être empruntés par les frontaliers, ils se retrouvent ainsi pris dans le flot de véhicules engorgeant les routes françaises et luxembourgeoises, comme le montrent ces posts d’usagers.

La composition des trains modifiée

Autre problème soulevé par les frontaliers, la composition de certains trains est également modifiée, de double à simple, ce qui rend le trajet Metz-Thionville ou Metz-Bettembourg également compliqué. Ici, le tweet de Jonathan Jean, fondateur de l’application RailZ – qui met à disposition toutes les informations (retards, annulations, informations confort, composition) concernant les trajets en train.

Les frontaliers vont-ils se rabattre sur les routes?

«Traditionnellement, en été, moins de personnes empruntent le train pendant la période de congés scolaires», expliquent les CFL sur ce point. À noter également qu’en cette période de travaux, les frontaliers pourront prendre le TGV et, sur présentation d’un abonnement TER sur la ligne Metz-Luxembourg, se faire rembourser leur billet (uniquement en seconde classe).

Cette première journée de semaine impactée par les travaux des CFL aura peut-être convaincu certains frontaliers – ils sont 12.000 frontaliers lorrains à utiliser le train au quotidien – de se rabattre sur leur voiture pour les prochains jours. Dans ce cas, le covoiturage permet de ne pas surcharger les routes. Plusieurs applications sont alors disponibles: Copilote, Blablacar, ou des hashtags sur les réseaux sociaux. Suite des péripéties dès ce lundi soir.