PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

Vue des marchés

Forte reprise sur le marché de l’art



Les ventes d’œuvres d’art ont progressé de 18% en Asie (Photo: UBS)

Les ventes d’œuvres d’art ont progressé de 18% en Asie (Photo: UBS)

Les ventes progressent en moyenne de 10%, mais chutent de 7% en Europe.

En prélude à la foire Art Basel à Bâle, qui se tiendra du 24 au 26 septembre, UBS et Art Basel publient une étude intitulée «Résilience dans le secteur des marchands d’art – Bilan à mi-année 2021», rédigée par Arts Economics, un cabinet d’étude et de conseil spécialisé. Une étude qui présente une analyse du secteur mondial des marchands d’art dans le contexte d’une pandémie de Covid persistante.

Et, malgré elle, le marché de l’art se porte bien.

Les ventes du secteur dans son ensemble ont progressé de 10% sur le premier semestre 2021. 51% des marchands d’art interrogés ont pu signaler une augmentation des ventes par rapport à la même période en 2020. Les marchands asiatiques ont enregistré la plus forte amélioration de leurs ventes, en hausse de 18% en moyenne, y compris une hausse de 6% pour les entreprises de la Grande Chine. L’environnement le plus difficile a été signalé par les marchands en Europe, avec une baisse moyenne des ventes de l’ordre de 7%. Mieux, les marchands d’art sont optimistes: 91% d’entre eux estiment que leurs ventes augmenteront ou resteront stables au cours des 12 prochains mois, alors que seulement 9% prévoient une baisse.

Un marché porté par les milleniums

Autre point positif: les collectionneurs restent fortement engagés dans le marché. Au premier semestre, les dépenses médianes consacrées à l’art et aux antiquités par les collectionneurs fortunés interrogés ont augmenté de 42% en moyenne, à 242.000 dollars, contre 170.000 dollars pour l’ensemble de 2020.

Cette progression a été en grande partie attribuable aux collectionneurs de la génération des milleniums qui ont eu les dépenses les plus élevées dans l’ensemble, soit 378.000 dollars – le double de 2020. Dans le même temps, les générations X et les baby-boomers dépensaient respectivement en moyenne 118.000 dollars et 100.000 dollars. En 2021, les collectionneurs fortunés de la génération des milleniums ont acheté en moyenne 15 œuvres d’art contre 9 pour la génération X et 2 pour les baby-boomers en 2021.

L’étude relève également que les collectionneuses dépensent plus que leurs homologues masculins et que leurs dépenses ont augmenté à un rythme beaucoup plus rapide depuis 2019. Au premier semestre, les dépenses des femmes ont augmenté d’un peu plus d’un tiers pour atteindre 410.000 dollars, soit plus du double du niveau des hommes, qui ont connu une croissance de seulement 9% en 2020, à 163.000 dollars.

Appétits numériques

L’étude montre que l’appétit pour l’art numérique grandit. 16% des œuvres détenues par des collectionneurs fortunés interrogés étaient des œuvres d’art numériques, cinématographiques et vidéo. Au premier semestre 2021, l’art numérique représentait 12% des dépenses médianes, tandis que les peintures, sculptures et œuvres sur papier représentaient 31%. À la question de savoir quel type d’art ils étaient intéressés d’acheter au cours des 12 prochains mois, 48% des collectionneurs interrogés étaient intéressés par l’achat d’œuvres d’art numériques.

Numérique toujours: les canaux de vente en ligne représentent 33% de l’ensemble des ventes des marchands, voire 37% si on inclut les salles de visionnage en ligne des foires d’art. Par rapport à 2019, les ventes en ligne ont ainsi doublé de volume. La plus grande part des ventes en ligne ont été effectuées via les propres canaux en ligne des marchands (sites web, médias sociaux ou courriers électroniques). Les ventes en ligne aux nouveaux acheteurs ont augmenté, représentant 38% de toutes les ventes en ligne en valeur, avec 25% supplémentaires aux clients existants qui achetaient en ligne pour la première fois en 2021. 

Cependant, les marchands et les galeries étaient les canaux de vente les plus couramment utilisés, 82% des collectionneurs fortunés interrogés ayant acheté par l’intermédiaire d’un marchand au premier semestre 2021.

Enfin, pour rester dans l’air du temps, 77% des collectionneurs fortunés interrogés réfléchissent à des options durables lorsqu’il s’agit d’acheter des œuvres d’art ou de gérer leurs collections.