POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Santé au Luxembourg

Faibles risques de contamination au coronavirus



301993.jpg

La population chinoise prend des mesures pour éviter la contamination au coronavirus. (Photo: Shutterstock)

Face au coronavirus qui sévit en Chine, le ministère luxembourgeois de la Santé estime que le risque de propagation dans le pays est faible. L’OMS relativise aussi l’urgence, pour l’instant.

Réunis dans l’urgence le 23 janvier, les experts de l’Organisation mondiale de la santé se refusent à déclarer l’«urgence sanitaire mondiale» face au coronavirus qui sévit en Chine.

L’OMS a estimé qu’il était trop tôt pour ce genre de mesures. Par contre, l’urgence est bien déclarée en Chine et le pays prend d’ailleurs des mesures draconiennes de confinement, qui semblent suffire actuellement.

Au niveau du Luxembourg, le ministère de la Santé estime que la probabilité que des cas se déclarent suite à des voyages est faible. Il n’existe en effet actuellement pas de liaisons directes entre le Luxembourg et la ville chinoise de Wuhan, d’où est partie l’épidémie.

Mise en quarantaine

Le ministère de la Santé note aussi que les autorités ont mis de facto en quarantaine depuis aujourd’hui la métropole de Wuhan, au cœur de l’épidémie. Plus aucun train ni avion ne doit en principe quitter la cité de 11 millions d’habitants située en plein centre de la Chine.

Les contrôles de température corporelle se sont généralisés dans plusieurs aéroports d’Asie et du pourtour du Pacifique ainsi qu’au Royaume-Uni, au Nigeria et en Italie. Ces aéroports ont des liaisons aériennes directes avec la région de Wuhan.

Il est toutefois conseillé de ne pas se rendre en voyage dans la région de Wuhan, surtout si l’on souffre de pathologies respiratoires.