ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Microbrasserie

Du nouveau chez Stuff Brauerei



222665.jpg

Joseph Hallack-Wolff et Antoine Biasino, les fondateurs de la microbrasserie, se sont rencontrés dans un festival à Gand, lors duquel ils ont tous deux trouvé la bière imbuvable. (Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

La microbrasserie Stuff Brauerei commercialisera bientôt une nouvelle bière au miel, en partenariat avec la société Mellis. L’équipe de Maison Moderne a pu la tester en primeur!

Il est indéniable que l’émulation qui se fait sentir actuellement dans le secteur des microbrasseries donne lieu à des produits qui rivalisent de qualité. La bière se fait à nouveau désirer et s’invite aux plus grandes tables, dans des accords aussi complémentaires qu’audacieux.

Une histoire unique

Fondée en 2016, Stuff Brauerei se démarque non seulement par une gamme variée et goûteuse, mais aussi par une histoire aussi savoureuse que ses brassins. Joseph Hallack-Wolff et Antoine Biasino se sont rencontrés dans un festival à Gand, lors duquel ils trouvent tous deux la bière imbuvable. Coïncidence ou destin, les deux jeunes hommes habitent à Luxembourg. Joseph poursuit une formation de maître brasseur dans un institut professionnel d’Arlon, alors qu’Antoine  souhaite se reconvertir dans un métier passion  après huit années passées dans la finance...

Aujourd’hui, après des mois de procédures administratives et plusieurs vagues d’investissements, Stuff Brauerei peut produire jusqu’à 450 litres de bière par semaine lors de moments de forte demande et compte six produits dans sa gamme.

(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

1 / 5

(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

2 / 5

(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

3 / 5

(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

4 / 5

(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

5 / 5

Une gamme variée et attractive

Présente dans son intégralité lors de la dégustation exclusive organisée pour l’équipe de Maison Moderne, la gamme Stuff Brauerei comprend tout d’abord quatre marques de base qui existent depuis les débuts de l’aventure: la Knights in White Satin, un mélange de blanches belge et allemande et de blonde; la Grande Ducale, une «red ale» plus ambrée utilisant du houblon cultivé sur les mêmes terres que du sauvignon blanc; la Revolution IPA, qui ravit nombre d’adeptes de cette variété très en vogue; et la Black Widow, une bière brune de type «robust porter» qui fait la fierté de Joseph, puisque c’est le produit qu’il a développé, afin d’obtenir son diplôme de brasseur professionnel.

Cet éventail s’est étoffé début 2019 avec la Zingy, une bière «légère et fraîche», selon les testeuses et testeurs, agrémentée d’arômes «délicats et subtils» de gingembre et qui se place comme le produit phare du printemps et de l’été pour les microbrasseurs. Une subtilité que l’on retrouve avec la Mellis, comme nous le confirme un collaborateur: «Je ne suis pas un grand fan des bières aromatisées, mais ici, le miel est discret et le tout est très équilibré et agréable.»

Pour retrouver l’intégralité de cet article, rendez-vous sur  explorator.lu .